La paire Herbert-Mahut

Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ne défendront pas leur titre

Publié le , modifié le

Dans une interview accordée à L'Équipe, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas ont annoncé qu'ils ne disputeraient pas le double, dont ils sont tenants du titre, à Roland-Garros cette saison. "P2H" souhaite se concentrer sur sa carrière de simple.

"Depuis Roland-Garros 2018, je me rends compte que disputer simple et double en Grand Chelem, c'est un combat". Après avoir tout gagné avec Nicolas Mahut, Pierre-Hugues Herbert a fait un choix : celui de ne pas disputer le double à Roland-Garros puis à Wimbledon avec son partenaire. "J'ai envie de tenter ma chance du côté du simple et, assez naturellement, j'ai dû prendre naturellement cette décision", explique-t-il ce vendredi dans L'Équipe.

Cette décision fait suite au succès des deux compères en double à l'Open d'Australie en janvier dernier qui leur permet désormais d'avoir remporté les quatre Majeures (US Open 2015, Wimbledon 2016, Roland-Garros 2018 et donc Australie 2019). Herbert et Mahut ne défondront pas leur titre obtenu Porte d'Auteuil l'année dernière.

Objectif Tokyo 2020

C'est quelques jours après le titre à Melbourne que Herbert a annoncé à son partenaire sa décision nous apprend son interview dans L'Équipe du jour. "Tu essaies d'avancer et de comprendre la décision. Mais que je la comprenne ou non, elle est actée, à réagi Mahut. Donc la question désormais est : comment faire au mieux ?". Il va tenter de se trouver un nouveau partenaire pour jouer les tournois de "Madrid, Roland-Garros, le Queen's, Wimbledon, Montréal et eut-être Washington."

En simple, Pierre-Hugues Herbert a grimpé jusqu'au 36e rang en février dernier et pointe désormais à la 44e position du classement ATP. En Grand Chelem, il n'a jamais dépassé le 3e tour, un stade qu'il atteint à quatre reprises. Il n'a encore jamais remporté de tournoi non plus malgré trois finales disputées, la dernière à Montpellier début février, perdue contre Jo-Wilfried Tsonga.

"On a un objectif commun qui est d'être champion olympique à Tokyo l'an prochain", souligne néanmoins Pierre-Hugues Herbert. On reverra donc les deux hommes ensemble sur un court.