chatrier loges vides
Il est trop tôt pour voir jouer le N.1 mondial Novak Djokovic | DR

Où sont passés les spectateurs de Roland-Garros ?

Publié le , modifié le

A guichets fermés depuis des mois mais souvent aux trois quarts vide, le principal court de Roland-Garros joue les déserteurs. Une politique de la chaise vide constatée depuis hélas de trop nombreuses années.

Richard Gasquet a dû se sentir un peu seul face mercredi à Andy Murray. Pendant quasiment deux sets, les plus beaux du dernier Français en quart de finale cette année, le public était aux abonnés absents. Le lendemain, rebelote pour le quart de finale du N.1 mondial Novak Djokovic face à Tomas Berdych. Au début du match, à peine 50 personnes en tribune présidentielle et des loges aux 2/3 vides. Je caricature un peu car les fans de tennis étaient bien là, à l’étage supérieur, cantonnés aux places les plus éloignées du terrain. En revanche, la première ceinture sonnait franchement le creux. L’heure du déjeuner bien tassée, les loges et les places situées au dessus ont mis un certain temps à se remplir. Une particularité bien française qu’on ne retrouve pas à Wimbledon ou à Flushing Meadows où il est impensable de rater les matches les plus importants. Quand on tient un sésame au All England Club, on arrive tôt et on y reste jusqu’au bout de la nuit.

Les loges ne bougeront pas

Le package comprend souvent cocktail, déjeuner et accès au match. Plusieurs agences agréées par la FFT commercialisent ces prestations quand ce ne sont pas des grandes sociétés qui achètent une loge pour la quinzaine (1780 places en loge au total). Pour ces heureux élus, la priorité n’est pas voir toutes les balles mais de passer une journée « all inclusive » à Roland-Garros. Chacun dispose de ses billets comme bon lui semble. Il n’y a rien de condamnable donc même si les amoureux du tennis ont de moins en moins accès aux « gros » matches du fait de la priorité donnée aux présidents de club puis aux licenciés puis enfin au grand public. Le problème majeur de ces tribunes désertes, c’est que ça se voit sur les télévisions du monde entier ! Pour l’image du tournoi, c’est assez désastreux.