Pluie Roland Garros
La pluie a parfois interrompu les matches à Roland-Garros | AFP - KENZO TRIBOUILLARD

Nouveau bras de fer autour de Roland-Garros

Publié le , modifié le

Un rapport d'experts publié lundi en ligne sur le site du ministère de l'Ecologie conclut à la "faisabilité" du projet alternatif de modernisation de Roland Garros permettant de préserver l'intégrité du Jardin des Serres d'Auteuil. Le directeur général de la Fédération française de tennis (FFT) et du tournoi de Roland-Garros, Gilbert Ysern, a qualifié mardi ce rapport de "pas sérieux".

Le document souligne que "sans contester les objectifs généraux poursuivis par la Fédération (Française de Tennis, FFT ) pour moderniser et étendre le site de Roland Garros, les associations s'opposent à toute extension du stade dans le jardin des serres d'Auteuil". "En compensation des terrains contestés, la proposition alternative envisage, d'une part, de construire une dalle couvrant partiellement l'autoroute A13 afin d'y implanter plusieurs courts et, d'autre part, de réaménager différemment certaines installations implantées à l'intérieur du périmètre actuel", rappelle-t-il.

"C'est assez bizarre, ce qui est en train de se passer", a déclaré M. Ysern au cours d'une conférence de presse téléphonique. "Pour la première fois, on  est attaqué par une administration et on a du mal à comprendre", a-t-il ajouté à propos de ce rapport, publié lundi en ligne sur le site du ministère de l'Ecologie. "J'espère que l'impact (de ce rapport) sera nul", a-t-il poursuivi, rappelant qu'il était désormais dans "la dernière ligne droite" du projet de modernisation du stade de Roland-Garros.

Construction d'une dalle au-dessus de l'autoroute

"J'espère que l'impact (de ce rapport) sera nul", a-t-il poursuivi, rappelant qu'il était désormais dans "la dernière ligne droite" du projet de  modernisation du stade de Roland-Garros. "Je ne veux pas croire que cela aura un impact sur le calendrier", a  insisté M. Ysern. "Il faut oublier ce rapport et revenir à notre projet", a-t-il expliqué,  soulignant sa "qualité" et sa "pertinence" et mettant en avant les "cinq ans"  de travail de la FFT sur son projet. "Nous n'avons aucune raison de penser que ce rapport aura une incidence"  sur la délivrance des permis de construire, attendus "dans les deux mois qui  viennent", a-t-il encore affirmé.

La proposition alternative envisage "d'une part de construire une dalle couvrant partiellement l'autoroute A13 afin d'y implanter plusieurs courts et, d'autre part, de réaménager différemment certaines installations implantées à  l'intérieur du périmètre actuel". Sur le plan financier, "le coût de la couverture de l'autoroute prévue dans  le projet des associations, sur une longueur d'une centaine de mètres, est estimé à 60 millions d'euros" affirment les experts. Or, "ce coût est  partiellement compensé, à hauteur d'environ 40 millions d'euros, par un coût moindre d'aménagement du stade de 5.000 places".

AFP