Rafael Nadal
Rafael Nadal, en quête d'un dixième sacre à Roland-Garros | AFP - PASCAL GUYOT

Nadal cède son premier set et retrouvera Djokovic en quarts

Publié le , modifié le

Pour la première fois dans ces Internationaux de France 2015, Rafael Nadal a perdu un set. Lors des 8e de finale de Roland-Garros, il a été contraint de jouer les prolongations d'un match qu'il avait en main. Plus jeune Américain à atteindre les 8e de finale depuis Pete Sampras en 1993, Jack Sock (37e mondial) est l'auteur de cette "performance", qui ne lui a pas permis d'éviter l'élimination 6-3, 6-1, 5-7, 6-2. Le Majorquin, qui a remporté sa 70e victoire à Paris (en 71 matches) retrouvera, dans une revanche de la finale de l'an dernier, Novak Djokovic au prochain tour.

Jack Sock. Ce nom sonne comme un coup de fusil. Ce joueur, encore méconnu qui a battu au 1er tour Grigor Dimitrov, a des coups qui vont bien avec son nom. Son coup droit, qui n'est pas sans rappeler celui de Jim Courier, peut faire des étincelles. Face à Rafael Nadal, longtemps, le jeu de l'Américain a ressemblé à un pétard mouillé. Dépassé par la puissance de l'Espagnol, bien à la peine pour lire son service, trop impatient au moment de prendre sa chance, il a d'abord vu les jeux défiler. En 1h12, il était mené 6-3, 6-1, en ayant sauvé une balle de 6-0 dans le deuxième set sur une belle attaque de coup droit avant de marquer son premier jeu, sous les vivas polis du public. Jusque-là, l'opposition était très déséquilibrée. La leçon paraissait même proche, lorsque le Majorquin s'emparait une deuxième fois dans cette manche de l'engagement de ce joueur de 22 ans pour mener (4-3), et le confirmer sur un jeu blanc (5-3).

Vidéo: Rafael Nadal semble se diriger vers une victoire en 3 sets

A Roland-Garros, même sur le court Suzanne-Lenglen, le nonuple vainqueur de l'épreuve est chez lui. Il laisse, généralement, assez peu de miettes lorsque le festin est à portée de main. Mais dos au mur, son rival a retrouvé plus d'efficacité, il s'est lancé à l'assaut du filet plus régulièrement, et a fini par se relancer sur une nouvelle faute de l'Ibère (5-5). Embarqué dans une série de deux jeux de suite, Sock en ajoutait un de plus sur son engagement, avec en plus un break sur un énorme coup droit, synonyme de 3e set après 57 minutes de combat dans cette manche (7-5).

Vidéo: Sock se relance

La surprise était totale sur le Lenglen. Et aussi dans le camp Nadal, qui voyait son poulain perdre son premier set dans la quinzaine. Une information loin d'être anecdotique, d'autant qu'au début du quatrième set, il se procurait trois balles de break consécutives, sans parvenir à en concrétiser une, avant de faire le break sur la deuxième occasion suivante (2-1). Mais au jeu suivant, il devait faire face à trois balles de break, effacées avec agressivité. Il finissait par s'en sortir pour confirmer son avantage (3-1). Et son adversaire lui servait, sur un plateau, un double break en envoyant son coup droit, à 4m du filet, dans le couloir (5-2). C'est finalement sur son service, et après 2h53 de jeu, que Rafael Nadal a validé son ticket pour les quarts de finale.

Vidéo: Nadal réalise le break pour mener 2-1 dans le 4e