Garbine Muguruza
Garbine Muguruza les yeux fixés sur sa frappe | AFP - ERIC FEFERBERG

Muguruza met fin au conte de fée de Rogers

Publié le , modifié le

Neuvième joueuse depuis 1988 classée hors du Top 100 à atteindre les quarts de finale à Roland-Garros, Shelby Rogers n'a pas franchi le cap suivant. L'Américaine, 108e mondiale, a été battue par Garbin Muguruza (N.4) 7-5, 6-3. Quart de finaliste ces deux dernières années à Paris, l'Espagnole atteint le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem pour la deuxième fois de sa carrière après Wimbledon 2015 (finale), et affrontera Samantha Stosur (N.21), tombeuse de Pironkova.

Shelby Rogers s'est fait un nom. Première Américaine depuis 2005 à atteindre les quarts de finale hors de la famille Williams, la joueuse de 23 ans n'est pas parvenue à franchir un cap supplémentaire. Pourtant, durant 35 minutes, tous les voyants étaient au vert. Elle avait fait le break d'entrée (2-0), avait mené (4-2), et était encore devant à (5-3). Sur son service, elle avait même eu une balle de set, effacée par Garbine Muguruza. Et après 40 minutes de combat, l'Espagnole égalisait à (5-5), puis prenait l'avantage pour la première fois de la rencontre (6-5), pour finalement conclure après 48 minutes de jeu sur un passing-shot dans le filet de l'Américaine (7-5).

Vidéo: Un lob parfait de Muguruza

Encore toute proche d'un nouvel exploit, elle qui avait sorti Vesnina (49e mondiale) au 1er tour, puis Kvitova (N.10) au 2e, et enfin Begu (N.25) au 3e, Shelby Rogers avait laissé échapper sa chance. Cette perte du 1er set lui était fatale. Mise en confiance, Muguruza, demi-finaliste à Rome, dominait la deuxième manche pour finir en un peu plus d'une heure (1h19). C'est la deuxième fois dans sa jeune carrière que la révélation du Roland-Garros 2014 (victorieuse de Serena Williams) atteint le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem. Elle avait été jusqu'en finale à Wimbledon l'an dernier. Ce sera sa deuxième demi-finale de la saison. Dans un tableau clairsemé après les disparitions des Radwanska (N.2), Halep (N.6), Kvitova (N.10) et autres Vinci (N.7), c'est peut-être l'occasion rêvée pour la joueuse de 22 ans, qui culmine à 1.82m, de franchir un cap de plus.

Il lui faudra franchir l'obstacle représenté par Samantha Stosur (N.21). L'Australienne, finaliste en 2010 ici-même, a souffert pour dompter la Bulgare Pironkova 6-4, 7-6 (8/6). Pour sa quatrième demi-finale à Roland-Garros, la 24e mondiale défie la jeune Espagnole qu'elle a battue lors de leur seul duel passé. Mais cela date de 2014, sur la terre battue de Madrid, et Stosur l'avait difficilement emporté en trois manches. Depuis, Muguruza a grimpé les marches quatre à quatre pour être désormais 4e mondiale.