Muguruza Roland-Garros
Garbine Muguruza peut frapper fort en sortant Maria Sharapova. | PASCAL GUYOT / AFP

Muguruza a rendez-vous avec Sharapova

Publié le , modifié le

Tombeuse inattendue de Serena Williams en première semaine, Garbine Muguruza poursuit tranquillement son bonhomme de chemin à Roland-Garros. L'Espagnole, qui a décroché son billet pour les quarts dès sa première participation aux Internationaux de France, tentera mardi de faire chuter la finaliste 2013 de l'épreuve Maria Sharapova.

Garbine Muguruza ne vient pas de nulle part. Elle ne cesse de le rappeler depuis le début de Roland-Garros. L’Espagnole, qui a créé en première semaine la sensation en sortant la tenante du titre Serena Williams en deux sets et un peu plus d’une heure, s'attaquera mardi à l'une des seules rescapées du Top 10 : Maria Sharapova. Une joueuse qu’elle connaît bien pour l’avoir affrontée par le passé. "Je ne savais pas que j'allais jouer contre Maria jusqu'à ce que quelqu'un vienne me le dire sur le court : 'Au prochain tour, vous allez rencontrer Maria.' Je me suis dit : 'Oh là, là, c'est encore un match dur, rien à perdre. Tout à gagner.' On s'est rencontrées il y a un an", avait-elle dit. A l’époque, c'est la Russe qui l’avait emportée à Rome en deux manches (6-2, 6-2).

Cette fois-ci, cela pourrait bien être différent. Car, cette année, Muguruza a indéniablement franchi un cap. Blessée une bonne partie de la saison 2013, la Vénézuélienne de naissance est parvenue à se hisser jusqu'à la 32e place mondiale en mars 2014, son meilleur classement à la WTA. Entre-temps, elle a remporté son premier titre à Hobart en janvier avant de couper la tête de Caroline Wozniacki au troisième tour de l’Open d’Australie. Un état de forme qui laisse penser qu’un nouvel exploit est possible. Surtout qu’elle n’a toujours pas perdu un set Porte d'Auteuil.

Muguruza a déjà réussi son Roland-Garros

Libérée par sa performance majuscule contre Serena au deuxième tour, la N.35 mondiale n’a pas l’intention de céder à la peur ou à la pression. "Je suis très concentrée, match après match, parce que les gens vont commencer à avoir plus d'attentes sur moi, avait-elle confié après sa victoire contre Pauline Parmentier (6-4, 6-4) dimanche sur le Central. Mais avec mon équipe, nous essayons de mettre cela de côté, nous essayons de rester concentrées. Je suis très contente pour l'instant. Je n'ai rien à perdre. Je vais en profiter un maximum, faire face et je vais y aller avec une mentalité qui fait que je peux gagner aussi."

D'ailleurs, malgré son statut d'ultra favorite au sacre final à la fin de semaine, Maria Sharapova ne prend pas à la légère l'Espagnole. "Ma prochaine adversaire vient de faire son meilleur parcours de Grand Chelem, on l'a vue monter pendant deux ans, c'est un tournoi dans lequel elle se révèle, avait-elle expliqué dimanche. Elle joue avec beaucoup de confiance et ce sera un défi à relever pour moi." Une façon de s'enlever un poids, comme si elle voulait conjurer le mauvais sort qui s'abat sur les têtes de série depuis le début de la quinzaine. 

Vidéo : la victoire contre Parmentier