Monfils : "Je me sens bien ici"

Monfils : "Je me sens bien ici"

Publié le , modifié le

Qualifié pour les quarts de finale de Roland-Garros, Gaël Monfils est aux anges. Malgré la fatigue, il savoure son parcours et anticipe son prochain match face à Andy Murray

Q : Vous étiez dans le coup dès les premiers échanges aujourd'hui
R: "Oui, j'étais bien aujourd'hui. J'étais un peu sur la retenue sur des choses, parce que j'avais peur de ma réaction physique, parce que cela m'a bien fatigué le match précédent. J'étais précis sur mes choix tactiques, sur mon choix de la façon dont je devais vivre ce match. Je me suis trouvé plutôt pas mal. Comme je l'ai dit, forcément, chaque jour je vais monter en puissance. Si chaque fois j'ai la chance de pouvoir gagner, je progresse, je joue de mieux en mieux."

Q : Comment vous sentez-vous à ce stade du tournoi ?
R : "Je suis fatigué. Ce n'est pas facile, ce n'est jamais facile, même en gagnant en 3 sets, ce n'est pas facile. J'ai perdu beaucoup d'énergie aujourd'hui. J'essaierai d'être en forme pour mercredi. Cela a eu l'air d'être rapide comme match, mais cela n'a pas été facile."

Q : Ces quarts de finale à Roland Garros, cela veut dire une vraie régularité sur 6 ans, malgré l'état dans lequel tu arrives et les pépins
R : "J'aime bien à chaque fois, forcément, avant d'arriver à Roland-Garros, c'est un peu chaotique, mais à chaque fois que j'arrive ici, c'est différent, je me sens bien. Même les années précédentes, si l'an dernier je pense que je jouais très bien au tennis, il s'en est fallu de peu. Mais voilà, je pense qu'ici, je me sens bien. J'arrive à développer un super tennis ici."

Q : Vos meilleurs résultats en Grand Chelem, vous les avez eus ici. La terre battue l'explique en partie. Beaucoup de joueurs français ont du mal à gérer la pression ici. Vous semblez, au contraire, en profiter
R : "La terre… Je ne dirais pas que la terre battue est ma surface favorite. J'aime bien jouer sur la terre battue, mais j'aime aussi jouer sur les surfaces dures. J'aime surtout jouer à Paris. J'ai grandi ici, Je me sens bien ici. C'est une énergie différente, qui me convient tout à fait."

Q : Votre prochain adversaire Andy Murray vient de dire que vous êtes l'un de ses joueurs favoris à regarder. Pouvez-vous nous parler de votre prochain match ?
R : "Je le remercie d'avoir dit cela. Ce sera dur parce qu'Andy joue bien. Il a eu un bon match à Rome contre Rafa. Je ne l'ai pas vu, mais on m'a dit que c'était du très bon tennis. En plus, il est en forme en ce moment, puisqu'il a gagné contre Verdasco en 3 sets. Ce sera un défi. Je pense que ce sera difficile."

Q :  Sur terre battue, est-ce moins impressionnant Murray ?
R :  "Cela dépend, c'est comme à un moment, on disait que Roger jouait moins bien sur terre battue. Il a quand même fait des finales et gagné Roland-Garros. Murray, on dit pareil, mais je le vois assez solide sur les tournois, quand il les joue vraiment. Il a déjà fait une demie ici, je crois. La façon dont il a joué contre Rafael à Rome, il a prouvé qu'il était costaud et il met 3 sets à Verdasco encore. S'il jouait légèrement moins bien, c'est vraiment légèrement !"

Vidéo : l'interview de Monfils dans le studio de Francetvsport

francetv sport @francetvsport