Les six choses à savoir sur l'édition 2020 de Roland-Garros

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Stade Roland Garros
Le court Philippe Chatrier à Roland-Garros, en 2019. | Thomas SAMSON / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Si le Grand chelem de Roland-Garros est maintenu malgré la pandémie de coronavirus, l’édition 2020 aura des allures bien différentes des années précédentes. Entre mesures sanitaires et nouveautés, le Grand chelem parisien n’aura rien d’ordinaire. Voici les six choses à savoir sur cette édition exceptionnelle.

► Du public mais en nombre limité 

A la différence de l’US Open, le tournoi de Roland-Garros accueillera des spectateurs. Début septembre, les organisateurs avaient présenté plusieurs mesures sanitaires, comme notamment celle d'accueillir du public à hauteur de 11 500 par jour. Le Stade, situé Porte d’Auteuil et dont la superficie atteint près de 12 hectares, devait alors être divisé en trois zones distinctes et indépendantes. Chacune de ces zones devait intégrer un court majeur ainsi que des courts annexes. Les sites Philippe-Chatrier et Suzanne-Lenglen devaient alors recevoir chacun 5000 spectateurs tandis que le site Simonne-Mathieu serait lui limité à 1500. Mais jeudi 17 septembre, les organisateurs ont dû revoir leur copie face à la propagation active du coronavirus.  "La situation sanitaire en région Ile-de-France a conduit la Préfecture de police de Paris à limiter le nombre de spectateurs pouvant accéder au stade Roland-Garros pendant le tournoi, à 5000 par jour sur l’ensemble du site de 12 hectares", ont indiqué les organisateurs via un communiqué

Il s'agit de la deuxième fois que le Grand Chelem parisien voit trop grand. Début juillet déjà, Roland-Garros avait surpris en annonçant vouloir accueillir jusqu'à 20 000 spectateurs par jour, ce qui représentait environ "50 à 60% de sa jauge habituelle".  Ainsi, cette année, le tournoi parisien accueillera seulement 75 000 spectateurs sur l'ensemble de la quinzaine, un chiffre donc bien en-deça des 520 000 spectateurs en 2019. 

à voir aussi Roland-Garros divisé en trois zones indépendantes pour accueillir un total de 11 500 spectateurs chaque jour Roland-Garros divisé en trois zones indépendantes pour accueillir un total de 11 500 spectateurs chaque jour

► Une programmation différente

Pour soutenir les joueurs et joueuses les moins bien classés et en difficultés financières, les organisateurs du tournoi Porte d’Auteuil ont décidé de maintenir les qualifications, autre différence avec l’édition 2020 de l’US Open. Elles se tiendront toutefois à huis clos. En revanche, si les qualifications ont été sauvées, ce n’est pas le cas du tournoi de double mixte, des Légendes et des qualifications juniors, qui n'auront donc pas lieu. 

► Les mesures sanitaires 

Plus que le nombre limité de spectateurs, des mesures sanitaires seront aussi à respecter sur place. D’abord, le placement devra suivre un protocole strict. Les organisateurs du tournoi ont précisé que dans les tribunes, un écart d’un siège entre chaque groupe d’acheteurs, composé au maximum de quatre personnes désireuses de rester assises côte à côte, sera obligatoire. Pour les courts annexes, un siège sur deux sera condamné physiquement. Comme d’habitude, le placement est libre sur les sièges restés disponibles. Les premiers rangs seront toutefois entièrement condamnés, du fait de leur proximité avec le terrain et les joueurs.   

Les sorties des courts seront elles aussi davantage contrôlées que d’ordinaire. Les organisateurs veulent limiter les attroupements dans les allées du stade. Ainsi, dans le cas où deux matchs se termineraient en même temps, les deux courts ne seront pas vidés parallèlement, mais l’un après l’autre, avec un espace de 15 minutes entre les deux sorties.  

Le port du masque sera bien sûr obligatoire sur l’ensemble du site, même pendant les matchs, et pour toutes personnes à partir de 11 ans. Les gestes barrières ainsi que les règles de distanciation physiques seront aussi de la partie. Des distributeurs de gel hydroalcoolique seront déployés dans tout le stade. Un sens de circulation sera aussi imposé afin de limiter les croisements, autrement dit il ne sera à priori pas possible d’accéder aux courts annexes par le même chemin que celui qui conduit au court principal de sa zone. Un marquage au sol montrera la marche à suivre et le personnel de Roland-Garros veillera, d'après le protocole annoncé, au respect de ces consignes.  

à voir aussi Roland-Garros : vers une baisse du nombre de spectateurs ? Roland-Garros : vers une baisse du nombre de spectateurs ?

► Sur le court, quelques petits changements aussi 

Sur le court, l’organisation du jeu sera elle aussi adaptée au contexte sanitaire de la Covid-19. Les surfaces contacts seront systématiquement nettoyées et désinfectées, les ramasseurs de balles et les juges de ligne devront obligatoirement porter un masque, et il n’y aura pas de ramassage de serviettes.  

►  Un "Prize Money" solidaire 

En plus de maintenir la semaine de qualifications en soutien aux joueurs et joueuses les moins bien classés, les organisateurs du tournoi ont augmenté les prize money. Pour les qualifications d’abord. “Un effort important a été porté sur les qualifications avec une dotation en hausse de 27% par rapport à 2019. Les perdant(e)s au premier tour des qualifications recevront un chèque de 10 000 €”, ont-ils annoncé. Dans le tableau principal, les organisateurs ont aussi fait un geste à l’attention des joueurs. La dotation des perdant(e)s du premier tour augmentera ainsi de 30% par rapport à l’an passé, pour atteindre 60 000 €. 

Le nouveau toit du court Philippe-Chatrier a été inauguré en mai dernier.
Le nouveau toit du court Philippe-Chatrier a été inauguré en mai dernier. © FRANCK FIFE / AFP

► Les nouveautés, le toit rétractable et éclairages

Une importante nouveauté fait son show cette année, et elle n’a rien à voir avec le coronavirus. Le Stade Philippe-Chatrier a été doté d’un toit rétractable et d’un éclairage, ce qui permettra aux joueurs et joueuses de jouer de nuit et même lors des journées de pluie. Inauguré en mai dernier, il sera ainsi la grande nouveauté de cette édition 2020. “Ce toit donne une nouvelle dimension au tournoi, soulignait en mai dernier Bernard Giudicelli, en garantissant la continuité du jeu mais aussi des conditions de jeu homogènes notamment à partir des quarts de finale.”  Ce toit est composé de onze ailes qui se déploieront en 15 minutes. “Les 11 ailes qui composent le toit, expliquait le Président de la FFT, rendent également hommage à l’aviateur Roland Garros, qui a donné sa vie pour son pays et son nom au stade et au tournoi.“ L’éclairage a aussi été installé sur douze autres courts.