Les allées de Rolabd-Garros
Les allées de Roland-Garros lors des qualifications | DR

Les qualifs de Roland-Garros ont débuté

Publié le , modifié le

Les Internationaux de France ont déjà commencé au stade de Roland-Garros. Pas encore pour les meilleurs du monde, mais pour une multitude de joueurs en quête d'une entrée dans le tableau final. Mais cela se fait dans une ambiance très spécifique.

Il y avait une longue file d'attente devant Roland-Garros ce matin. A cinq jours du début des matches dans le tableau final, ce sont les qualifications qui attirent du monde. Bien sûr, ce n'est pas encore la grande foule. Mais les portes principales ne sont pas accessibles. Pour entrer dans le stade, les spectateurs doivent emprunter un accès spécifique, le long de l'avenue de la porte d'Auteuil. Cela explique cette attente, très modérée néanmoins.

Pendant cinq jours, le stade va vivre sur une moitié. Du côté du stade Suzanne-Lenglen, et des terrains annexes allant du N.6 au N.18, place aux qualifications. De l'autre côté, autour du court Philippe-Chatrier, c'est l'effervescence. C'est la ronde des camions, des chariots, des coups de marteau et du bruit en tous genres. Le travail est encore immense: installation de tous les stands le long des allées, mise en place des diverses structures, découverte pour le personnel qui va officier ensuite durant la grande quinzaine... C'est clairement l'heure des préparatifs, et les joueurs qui participent aux qualifications doivent s'adapter. C'est une épreuve en plus lorsqu'on passe par ce tableau: la concentration. Ce n'est pas toujours évident de servir au moment où un chariot métallique est tiré sur les pavés, faisant résonner un bruit infernal.

Sous un ciel gris, et malgré quelques petites gouttes tombées ça et là, Roland-Garros commence à vivre sa plus grosse quinzaine de l'année. Aujourd'hui, ils sont 128 hommes à vouloir décrocher les places qualificatives dans le tableau final. Demain, ce seront au tour des 96 filles de se lancer. Avant l'arrivée des spectateurs par dizaine de milliers, c'est la semaine de l'échauffement.