Novak Djokovic Rome 2015
Le joueur serbe Novak Djokovic | AFP - ANDREAS SOLARO

Le regard de Llodra - Le revers de Novak Djokovic

Publié le , modifié le

Tout au long de la Quinzaine de Roland-Garros, notre consultant France Télévisions Mikaël Llodra analyse le point fort, le coup particulier d’un joueur. Aujourd’hui, place au numéro 1 mondial, Novak Djokovic, et son exceptionnel revers.

"Novak Djokovic a un revers incroyable. Il peut le jouer indifféremment croisé que long de ligne. C'est l'une de ses grandes forces lorsqu'il affronte Rafael Nadal: il peut l'attaquer fort sur son coup droit avec son revers. Or, l'Espagnol aime avoir le temps pour tourner autour de son revers, mais lorsqu'on le joue directement sur le coup droit, il a moins d'angle. C'est que fait très bien Djokovic. Il peut aussi faire des revers liftés, bombés, mais aussi très fort le long de la ligne. Il prend alors la balle très tôt, et pratiquement à plat, ce qui lui permet de prendre de vitesse son adversaire.

C'est dur de lire son coup. Il prend la balle tellement tôt, avec un très bon timing... Campé sur sa ligne, il a cette capacité à asphyxier le joueur en face, avec une superbe couverture du terrain. En retour, on a l'impression qu'il ne peut pas rater. C'est un métronome dans sa manière d'exécuter son revers. Il est toujours bien placé. Il est aussi capable de très bien slicer, et je pense que c'est grâce à ses progrès dans ce domaine qu'il a pu gagner Wimbledon. Si on ne fait pas un très bon coup sur son revers, on sait qu'on va "voyager". Il le maîtrise à la perfection."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze