Le marathon de Moutet, le naufrage d'une finaliste, l'autoroute de Nadal... ce qu'il faut retenir de la 2e journée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Moutet

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Corentin Moutet a perdu mais est rentré dans les livres d'histoire, Marketa Vondrousova en est sortie, le camp français aussi, tout comme une bonne partie des têtes de série.

• Moutet, perdant magnifique 

Il ne faudrait pas que ce titre lui colle à la peau longtemps. Mais sur ce Roland-Garros, il est mérité : Corentin Moutet est entré dans la légende du tournoi, en perdant le 2e plus long match de la Porte d'Auteuil face à Lorenzo Giustino. 6h05 de baston sur un court habitué aux empoignades mythiques, ce sera, à coup sûr, l'un des matchs de la quinzaine. D'autant que le Français n'a, comme à son habitude, pas été avare en coups de gueule, à la manière de ce "non mais c'est quoi sa potion magique au gars?" lancé à 16-16 dans le cinquième set.

à voir aussi Roland-Garros : Monfils et Dodin éliminés d'entrée, Cornet et Herbert passent... La deuxième journée des Français Roland-Garros : Monfils et Dodin éliminés d'entrée, Cornet et Herbert passent... La deuxième journée des Français

Ce match a peut-être même été un sommet d'ambiance dans ce début de Roland-Garros. Une immense foule d'au moins quarante, voire, cinquante personnes, s'est agglutinée autour du court 14 pour voir les derniers jeux. Quelques salves d'applaudissements ont été lancées, des timides mais bien réels "Allez Corentin" ont été entendus. 

Par ailleurs, le bilan des Français a été mitigé. 

• Vondrousova fait volte-face 

Marketa Vondrousova gardera des souvenirs précieux de l'édition 2019 de Roland-Garros, dont elle fut finaliste. La Polonaise sera sans doute beaucoup moins nostalgique à l'évocation de la version 2020 du Grand Chelem français, puisqu'elle a en a été éliminée dès le 1er tour, malgré son statut de finaliste sortante. Que s'est-il passé ? D'abord, une adversaire très dangereuse pour un premier match de tête de série. Iga Swiatek est une jeune Polonaise bourrée de talent, qui représente l'avenir du tennis. Ensuite, une incapacité à surfer sur sa finale de 2019 qui se sera donc prolongée jusqu'à ce mois d'octobre 2020. Depuis ce match perdu face à Barty l'an dernier, Vondrousova, c'est seulement neuf matchs gagnés, dont quatre lors du seul tournoi de Rome il y a deux semaines. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Vondrousova n'a pas encore digéré son exploit. 

• Pour Nadal, c'est direction l'autoroute

Rafael Nadal n'a pas impressionné pour son premier match face à Egor Gerasimov. Mais il a fait l'essentiel : gagner, sans trop y laisser d'énergie. En plus de sa victoire du jour, l'Espagnol aura un autre motif de satisfaction : voir son tableau, déjà plutôt clément, se dégarnir encore un peu. Son principal rival en huitièmes devait être Fabio Fognini, l'un des seuls joueurs du circuit à l'avoir battu à deux reprises sur terre battue. Mais l'Italien n'a pas passé le 1er tour : il s'est incliné en quatre sets face à Mikhail Kukushkin (7-5, 3-6, 7-6, 6-0). Les adversaires les plus dangereux de Nadal avant son quart potentiel face à Zverev sont désormais John Isner et Kei Nishikori. L'autoroute est (très) bien tracée.

à voir aussi Roland-Garros : L'étoile montante Félix Auger-Aliassime prend la porte dès le 1er tour Roland-Garros : L'étoile montante Félix Auger-Aliassime prend la porte dès le 1er tour

• Les têtes qui tombent 

Jusqu'au bout de la nuit, Roland-Garros aura joué avec ses têtes ce lundi. Daniil Medvedev a fini par s'incliner à 23h35 face à Marton Fuscovics (6-4, 7-6, 2-6, 6-1). Le Russe, tête de série numéro 4, n'a donc toujours pas gagné le moindre match à Roland-Garros. Il sortait pourtant d'une demi-finale à l'US Open, et s'était affirmé comme l'un des principaux dangers pour le Big Three sur les dernières levées du Grand Chelem. C'est une vraie déception pour le Russe. Par ailleurs, on notera les défaites d'Angélique Kerber et de Madison Keys chez les femmes, et de Félix Auger-Aliassime et de Filip Krajinovic chez les hommes.