Simon grimace coup droit RG 15
Gilles Simon en plein effort | PATRICK KOVARIK / AFP

Le fond et la forme pour Gilles Simon

Publié le , modifié le

Quand la santé va tout va. Enfin en paix avec son dos, Gilles Simon peut laisser sa raquette s’exprimer. Depuis deux tours, le N.1 Français monte en puissance. Alors qu’il ne pouvait pas frapper une balle la semaine dernière à Nice, on le voit quasiment en pleine possession de ses moyens à Roland-Garros. Une résurrection encore fragile mais sa victoire en trois sets face à Martin Klizan (7-5, 6-2, 6-3) va lui donner l’occasion de se reposer avant un 3e tour périlleux contre Gulbis ou Mahut.

Ne lui parlez plus de son dos, ça le crispe. « J’en ai marre qu’on me pose la question. On m’en parle 15 fois par jour… De toute façon si je vais sur le terrain c’est que ça va. » Après sa victoire en quatre sets face à Pouille dimanche, Gilles Simon avait coupé court aux questions sur ses problèmes de santé. Après son 2e tour, ils semblent derrière lui. Opposé au Slovaque Martin Klizan, le Niçois a livré un combat propre, sans fioriture. Dans le plus pur style du Français. Un jeu efficace et réaliste (7 balles de break remportées sur 11) où Simon a su produire son effort au bon moment.

Principe de précaution

Le premier set a été le plus long à se dessiner mais le travail de sape du Français a payé sur le dernier engagement de Klizan (7-5). Bien lancé, Simon n’a pas desserré son emprise. Agressif en retour, il a harcelé le Slovaque et très vite conclu le 2e set 6-2. Dans la dernière manche, Simon a légèrement relâché la pression. Mais son instinct de protection a repris le dessus à 2-3. Plus solide, il a aligné quatre jeux consécutifs pour s’imposer 6-3 et s’épargner un match marathon. Le principe de précaution, ça a du bon.

VIDEO : Simon s'impose au 2e tour

VIDEO : Smash et débreak pour Simon