Le double femme gagné par Hsieh et Peng

Le double femme gagné par Hsieh et Peng

Publié le , modifié le

La Taiwanaise Su-Wei Hsieh et la Chinoise Shuai Peng ont vaincu la paire Sara Errani/Roberta Vinci en finale (6-4, 6-1). Titrées à Wimbledon l'an dernier, les deux Asiatiques s'adjugent un nouveau titre du Grand Chelem et confirment leur place de N.1 mondiale en double. Lauréate de l'édition 2012 Porte d'Auteuil, les Italiennes restent leurs dauphines.

A l'heure de conter leur histoire en double, Su-Wei Hsieh et Shuai Peng offriront certainement à Sara Errani et Roberta Vinci un rôle majeur. Depuis leur victoire sur la paire italienne en finale du tournoi de Rome l'an passé, les deux Asiatiques ne cessent de grimper. Dans la foulée de leur succès transalpin, elles décrochaient leur premier titre du Grand Chelem à Wimbledon avant de confirmer lors du Masters à Istanbul en fin de saison. Malgré leur élimination au 2e tour de l'Open d'Australie, elles ont repris leur marche en avant en s'imposant à Indian Wells, pour arriver à Roland-Garros avec le statut de N.1 mondiales. Poussées au 3e set par les paires Black/Mirza et Muguruza/Suarez Navarro, Hsieh et Peng sont parvenues à se hisser en finale pour y affronter la référence en double sur terre battue: Vinci et Errani. Finalistes de la dernière édition et lauréates de la précédente, les deux Italiennes n'avaient jusque-là été accrochées que par la doublette Petkovic/Rybarikova en 8e de finale. 

Hsieh et Peng au physique

Agressives, elles ont breaké leurs adversaires d'emblée dans les deux manches de la finale. Pour finalement s'incliner face à leur puissance. Dans un match décousu où chacune des quatre femmes a eu du mal à conserver sa mise en jeu (11 breaks en tout), les premières mondiales ont été les plus solides dans les moments clé. Elles ne se sont jamais laissées distancer, répondant du tac au tac à la perte de leur service. Sur un Central aux tribunes clairsemées, les deux doublettes ont offert un beau spectacle, alternant batailles de fonds de court et guerre à la volée. Une vraie rencontre de spécialistes que les Asiatiques ont remporté grâce à leur supériorité physique. Alors que le premier set avait duré 52 minutes, le second n'a pas dépassé la demi-heure. Avec ce deuxième titre en Majeur, Hsieh et Peng prennent définitivement le dessus sur leurs dauphines transalpines au classement mondial. Titrées à l'Open d'Australie en début d'année, ces dernières pouvaient redevenir reines du circuit. Elles en resteront les princesses. 

Vidéo: Hsieh et Peng remportent le double féminin 

Jerome Carrere