Julien Benneteau
Julien Benneteau | PATRICK KOVARIK / AFP

Le dernier sursaut français

Publié le , modifié le

Dans un tournoi parisien, où après l'élimination de Gaël Monfils, les Français ont désormais déserté les courts en simples, il reste cependant une dernière chance pour le tennis tricolore ne pas finir totalement bredouille, avec le double composé de Julien Benneteau et Edouard Roger-Vasselin, en lice jeudi pour les demi-finales face à Golubev et à Groth.

La paire française a progressé en toute discrétion dans cette épreuve du double, mais désormais elle ne peut plus se cacher. Sa victoire mercredi en quarts de finale, sur un court N.1 entièrement à sa cause, après un match à renversement face aux accrocheurs Argentins Juan Monaco et Maximo Gonzalez en trois manches étriquées (7-5, 4-6, 7-6) lui permet de s'exposer dans un dernier carré très ouvert.  Têtes de série N.11 ils se retrouvent opposé à un duo inattendu à ce niveau formé du Andrey Golubev et de l'Australie Samuel Groth.

Il faut dire que tous les favoris sont tombés, et en premier lieu les frères Bryan double vainqueurs à Roland, et que désormais la situation est très indécise. Les Français se voient donc offrir une chance d'arriver en finale pour y retrouver les vainqueurs de l'autre demi opposant les Espagnols Granollers/Lopez et le Croate Draganja associé au Roumain Mergea. L'an passé Llodra et Mahut avaient échoué justement en finale face aux Bryan. Benneteau et Roger-Vasselin espèrent pouvoir aussi bien et voire mieux. Pour peut-être inscrire leurs noms au palmarès trente après les derniers français victorieux Porte d'Auteuil avec la paire Leconte/Noah.

Christian Grégoire