Axel Michon
Le Français Axel Michon | AFP - PASCAL GUYOT

La montagne trop haute pour Michon

Publié le , modifié le

Opposé au 20e mondial, Kevin Anderson (N.20), qui culmine à 2.03m, Axel Michon (206e mondial) est tombé 6-2, 6-3, 6-2, lors du 2e tour de Roland-Garros. Le premier parcours du Français dans un tableau final d'un Grand Chelem s'arrête donc là, avec les honneurs, après plus de 2h de jeu. Le Sud-Africain affrontera au prochain tour Ivo Karlovic, dans un sacré duel de serveurs.

C'était un peu David contre Goliath. A Roland-Garros, la Bible n'a pas cours. Du haut de son mètre soixante-seize et pour son premier match contre un Top 20 dans son premier tournoi du Grand Chelem, Axel Michon (206e mondial) a été terrassé par Kevin Anderson (20e), qui culmine à 2.03m et participe à son 21e Grand Chelem. Ecart de taille, écart d'expérience, et écart sur le terrain. Le Français a eu beau se battre, il a manqué cruellement de puissance. En face de lui, le Sud-Africain balance des services à plus de 210km/h comme on enfile des perles. C'est douloureux, c'est surtout frustrant. 

Avec ses jambes et sa combativité, le 206e mondial a opposé sa résistance et ses petits coups de patte de gaucher. Cela lui a permis de tenir jusqu'à (3-2) dans le premier set, avant de céder son service. Il se procurait alors deux balles de débreak, mais Anderson les effaçait avec un service gagnant puis en venant conclure le point d'un smash. Etre à plus de 2m comporte des avantages... La chance était passée, et le Français abandonnait une nouvelle fois son engagement pour offrir le set (6-2) après 31 minutes de jeu. Physionomie quelque peu différente dans le deuxième set, avec un break réalisé très rapidement par le Sud-Africain (2-0). Mais à (3-1), il perdait pour la première fois du match son service en permettant à Michon de recoller à (3-2). Mais le 20e mondial reprenait aussitôt ses aises pour finalement rafler cette deuxième manche (6-3).

Il breake Anderson sur un jeu blanc

Avant de commencer le 3e set, Kevin Anderson faisait intervenir le personnel d'entretien pour rajouter de la terre sur une partie du terrain. Et au terme d'un premier jeu acharné, dans lequel il frôlait le break, il laissait les commandes du score pour la première fois de la rencontre à son adversaire (1-0). Mais il ne laissait pas passer la deuxième occasion en breakant pour mener (2-1). Dans le quatrième jeu, par deux fois, le Français était en désaccord avec l'arbitre de chaise sur une marque. La première aurait pu lui offrir le jeu pour revenir à 3-2, la deuxième aurait pu lui donner une nouvelle égalité. Mais la décision était à chaque fois en sa défaveur, et finalement, Anderson faisait un nouveau break (4-1). Mais il réalisait un petit exploit en subtilisant l'engagement d'Anderson sur un jeu blanc (4-2). Malheureusement, le Sud-Africain repartait à l'attaque pour lui rendre la pareille (5-2). Et sur sa deuxième balle de match, il se qualifiait pour la troisième année de suite pour le 3e tour de Roland-Garros.

Invité dans le tableau final, Axel Michon a honoré sa wild-card de belle manière et défendu ses chances jusqu'au bout. Même si cette défaite, et son score, lui laissaient un goût amer: "C'est sévère. Après, dans le jeu, est-ce que ça l'était moins ? Je pense que ça l'était moins dans le jeu, car j'ai eu l'impression de perdre beaucoup de jeux à 40 A." La différence s'est faite, mais il y a toujours cru: "Il est 20e mondial, c'est un très bon joueur, j'avais statistiquement peu de chances de gagner mais honnêtement, j'ai joué et j'y ai cru, car pour ces choses factuelles, qui font que j'ai eu la sensation qu’à partir du moment où je pouvais le retourner, si j'arrivais à être très, très bon -ce que l'on ne sait jamais- cela aurait pu être plus accroché." Et à la sortie du terrain, il a une conviction: "Je me dis plutôt que je dois tout mieux faire, mais j'ai la sensation d'être dans les clous." Axel Michon va faire un petit bond en avant dans la hiérarchie mondiale grâce à sa première victoire dans un tournoi du Grand Chelem.

Vidéo: la balle de match de la rencontre