Justine Henin
Justine Henin | AFP - Stan Honda

Justine Henin : "Des attentes très fortes pour Serena Williams"

Publié le , modifié le

Quadruple vainqueur à Roland-Garros, Justine Henin a endossé pour la Quinzaine le costume de consultante. Pour francetvsport.fr, la Liégeoise donne son point de vue sur les forces en présence dans le tableau féminin. En dehors de Serena Williams, et Maria Sharapova qui défend son titre, Henin pense qu’il peut y avoir des surprises, avec par exemple l’Allemande Angélique Kerber, ou l’Espagnole Carla Suarez Navarro. Selon l'ancienne championne belge, Simona Halep pourrait tirer son épingle du jeu, alors que ce tournoi s'annonce difficile pour les Françaises.

« Côté féminin tout le monde a des attentes très fortes par rapport à Serena, même si son histoire ici à Roland-Garros est un peu différente », estime Justine Henin qui se sent à Roland-Garros comme chez elle. « Quand Serena arrive dans un grand chelem, quand elle décide et qu’elle a envie de quelque chose, elle se donne les moyens », explique l’ancienne N.1 mondiale qui a croisé plusieurs fois la route de l’Américaine.

"L’envie profonde de montrer autre chose"

Et selon Henin, l’élimination précoce (au deuxième tour) de Williams la saison passée pourrait lui donner encore un peu plus de motivation. « Elle aura l’envie profonde de montrer autre chose, même si elle vient d’une saison sur terre battue un peu difficile », assure-t-elle. En dehors de Serena Williams, la Wallonne confirme que Maria Sharappova reste une très sérieuse candidate pour la victoire finale. « Il y aura toujours les duels avec Sharapova qui vient défendre son titre, qui a montré de belles choses avec une évolution sur la terre battue. C’est une joueuse qui a eu des moments difficiles mais qui joue mieux depuis quelques temps », note la quadruple vainqueur des Internationaux de France (2003, 2005, 2006 et 2007).

Simona Halep à l’affût

Mais le tableau n’est pas si fermé que cela. « Il y aura toutes les filles derrière qui auront à cœur de bien faire », rappelle Henin qui apprécie particulièrement le jeu de la Roumaine Simona Halep. « J’aime beaucoup Simona Halep qui a un jeu qui est très différent des autres, très adapté à la terre, et assez similaire au mien finalement. » Sans oublier « des surprises éventuelles, avec des joueuses qui vont venir titiller les meilleures », au premier rang desquelles figure l’Allemande Angélique Kerber qui a gagné à Stuttgart et à Charleston, ou encore l’Espagnole Carla Suarez Navarro qui « sera également très intéressante à suivre, avec elle aussi, un jeu adapté à la terre battue ».

La curiosité Odin

Côté français, l’ancienne championne belge se montre plus prudente. « On va voir un peu ce qu’il va se passer. Cela ne va pas être forcément facile car il y a toujours beaucoup d’attente pour les Françaises ici, mais on attend des petites choses, comme le parcours de Caroline Garcia qui montre un tempérament et un jeu intéressant », convient Henin. Et elle se montre assez curieuse à l’égard d’Océane Odin. « Tout le monde a envie de la voir et ce sera une découverte intéressante, avec un jeu atypique, qui joue en deux ou trois frappes de balle », résume-t-elle.
« C’est toujours très difficile avant que le tournoi débute vraiment de donner des impressions », résume enfin Justine Henin. « Il faut attendre le premier tour, ce qui permettra de dégager une première tendance. Ca va être deux ou trois journées intéressantes », promet la Liégeoise.

Romain Bonte