Konta

Johanna Konta renaît sur terre, sa plus mauvaise surface

Publié le , modifié le

Johanna Konta joue ce mardi son premier quart de finale à Roland-Garros. La Britannique revient à son meilleur niveau depuis quelques semaines, sur une surface qu'elle n'a pourtant jamais vraiment appréciée. C'est bien simple : elle n'avait jamais gagné un match à Roland-Garros avant cette édition.

Zéro. C'est le nombre de matches qu'avait remporté Johanna Konta à Roland-Garros avant cette édition. Oui, on parle bien de l'ex-numéro 6 mondiale, celle qui a déjà 361 victoires sur le circuit, demi-finaliste à Wimbledon et à l'Open d'Australie. Entre 2015 et 2018, elle a enchaîné quatre défaites au 1er tour, dont les deux dernières alors qu'elle faisait partie des meilleures. Il est donc peu de dire que la terre battue n'est pas la surface préférée de Johanna Konta.

Konta, amours terriennes

Mais la voilà en quarts de finale Porte d'Auteuil. Elle a quasiment survolé ses premiers tours : un set perdu (face à Lauren Davis au 2e tour) neuf jeux perdus seulement au 3e tour et en huitièmes de finale. Finaliste à Rome, elle a connu un déclic lors du tournoi de Rabat, où elle a atteint la finale. Alors qu'elle n'avait jamais remporté quatre matches de suite depuis Nottingham 2018, elle s'est qualifiée pour le finale en se bagarrant sur chaque match (trois victoires en trois sets).

Elle y a engrangé la confiance qui lui manquait sur la surface, et plus généralement, dans sa carrière depuis sa plongée dans le classement de la 4e place, en juillet 2017, à la 50e place en juillet 2018. La semaine suivante, elle perd seulement contre une grande Simona Halep à Madrid avant de battre deux Top 10 sur son chemin jusqu'à la finale à Rome. 

à voir aussi Roland-Garros - Nadal, Federer-Wawrinka, double français : le programme du mardi 4 juin Roland-Garros - Nadal, Federer-Wawrinka, double français : le programme du mardi 4 juin

Mais cette histoire d'amour avec la terre battue, est-elle si récente? "J'ai toujours aimé la terre battue, a-t-elle révélé en conférence de presse cette semaine. Comme je l'ai dit, ces dernières semaines, je n'ai jamais douté de ma forme sur terre battue. C'est bien d'avoir des récompenses pour le travail que je fais en général, qui se traduit sur toutes les surfaces, en particulier sur cette période de terre battue, c'est très agréable." Johanna Konta est l'une des joueuses du Top 50 qui a passé le plus de temps sur le circuit secondaire. Une première carrière qui passe généralement inaperçue. Or, ses statistiques de terre battue sur le circuit ITF sont  loin d'être honteuses. En 2015 par exemple, elle a remporté 14 matches pour 6 défaites. Au total, elle en était à 58,52% de victories sur terre, tous circuits confondus, avant ce Roland-Garros 2019. Vous avez dit mauvaise surface?