Ana Ivanovic
La Serbe Ana Ivanovic | AFP - PATRICK KOVARIK

Ivanovic et Kvitova en toute sérénité

Publié le , modifié le

Ana Ivanovic (N.11) et Petra Kvitova (N.5) se sont qualifiées pour le 3e tour de Roland-Garros. La Serbe a su prendre le meilleur (7-5, 6-2) face à l'Ukrainienne Elina Svitolina, victorieuse de Roland-Garros juniors à seulement 15 ans. La Tchèque s'est, quant à elle, débarrassée de la Néo-Zélandaise Marina Erakovic 6-4, 6-4. Ces deux joueuses sont des prétendantes au dernier carré, voire mieux, après les défaites des Williams ou de Na Li.

Dans un tableau féminin forcément clairsemé après les éliminations des deux premières têtes de série, le tableau féminin se cherche forcément les favorites. Ana Ivanovic, victorieuse ici voici six années (2008) et ancienne N.1 mondiale, peut en devenir une. Elle passait un beau test contre Elina Svitolina, 33e mondiale à seulement 20 ans et surtout victorieuse du tableau juniors l'année de ses 15 printemps.

Victorieuse à Auckland, Monterrey, finaliste à Stuttgart, demi-finaliste à Rome, quart de finaliste en Australie et Madrid, la Serbe a réalisé un très bon début de saison. Mais son début de match l'était beaucoup moins, avec un échange de breaks entre les deux joueuses, jusqu'à ce que la 12e mondiale ne conserve le sien pour mener (5-4), et finalement, sur un formidable retour de coup droit, ne réalise un dernier break pour rafler la première manche (7-5). Désormais lancée, elle prenait encore une fois le service adverse en début de manche (2-0) pour réaliser un cavalier seul et, sur sa deuxième balle de match, conclure (6-2). Elle affrontera Lucie Safarova au prochain tour.

Vidéo : la balle de match de Ivanovic

Kvitova retrouvera Kuznetsova

Pour Petra Kvitova, le match a été beaucoup plus linéaire. Face à Marina Erakovic, qui ne l'avait jamais battue en trois affrontements, la Tchèque a su garder son sérieux pour s'imposer. Un break dès l'entame du match pour prendre la 1ère manche (6-4), puis une petite frayeur dans la deuxième, en cédant son service sans marquer le moindre point et avec une double-faute en prime sur le quatrième jeu (3-1). Mais la tête de série N.5 réagissait aussitôt, profitant d'une double-faute adverse pour recoller (3-2). Et à (4-4), elle s'emparait une nouvelle fois de l'engagement de la Néo-Zélandaise pour conclure sur le sien après 1h08 de jeu. "Je suis très heureuse de la façon dont j'ai joué, j'ai maintenu la dynamique pendant tout le match. Je me suis concentrée sur chaque point et, au deuxième set, j'étais menée 3/1, je suis restée concentrée, donc très contente de m'être qualifiée." Au prochain tour, elle défie la Russe Svetlana Kuznetsova.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze