Kristina Mladenovic
La Française Kristina Mladenovic | JEAN MARIE HERVIO / DPPI Media

Hommage, selfie et gros coup, le bilan du 1er tour à Roland-Garros

Publié le , modifié le

A l’heure d’entamer le deuxième tour de Roland-Garros, petit retour dans le rétroviseur du premier tour avec les principaux faits marquants.

L’exploit du 1er tour : le gros coup de Mladenovic

Kristina Mladenovic a entretenu sa réputation de coupeuse de tête à Roland-Garros. Après le scalp de Li Na (N.2) l’année dernière au 1er tour, la Française a remis ça face à la Canadienne Eugénie Bouchard. Au terme d’un match globalement maîtrisé, « Kiki » a régalé le court Suzanne-Lenglen et s’est imposée en deux manches 6-4, 6-4. Un succès qui lui ouvre le tableau féminin au moins jusqu’au 4e tour. Mais attention à la pression qui va s’exercer sur Mladenovic dès lors qu’elle sera la favorite sur le court. « Pour être sincère, je trouve difficile de jouer en France. Il y a beaucoup d'attente, le public. Aujourd'hui (hier, ndlr) encore, 5-0, 5-4, ce n'est pas facile et heureusement je suis forte dans la tête et je n'ai pas laissé les émotions parler et j'ai gagné ce match. »

VIDEO : Le top 3 de Mladenovic - Bouchard

La polémique : Panique dans ​l’oreillette

Pour une fois, Roger Federer est sortie de ses gonds. D’habitude très polissé dans son discours, le Suisse a fortement réagi dimanche au sujet de l’intrusion d’un spectateur sur le Philippe-Chatrier au moment de sa victoire contre Alejandro Falla (6-3, 6-3, 6-4). Le jeune homme n’a pas été intercepté par le service de sécurité qui a mis beaucoup de temps à réagir. Il ne s’agissait que d’une grosse envie de selfie mais ce n’était pas du goût de Federer qui l’a fait savoir en conférence de presse. « Hier déjà (samedi), à l'entraînement, des gamins sont arrivés sur le court pour prendre une photo avec moi. Et aujourd'hui (dimanche) encore... Ce genre de choses ne doit pas arriver sur le court Philippe-Chatrier de Roland-Garros ! Ce n'était pas un petit garçon de 5 ans, hein. Je suis soulagé, on sait que ça peut aller très vite. Je connais bien Monica Seles (Elle avait été poignardée par un fan de Steffi Graff à Hambourg en 1993, ndlr). Surtout, personne n'a réagi! Etre au bord du terrain en costard-cravate, ça ne suffit pas.» Depuis cet indicent, les oreillettes se sont multipliées au bord des courts.

VIDEO : Un fan veut une photo avec Federer

Le flop : L’éclipse Garcia

Grand espoir du tennis féminin tricolore, Caroline Garcia se sait très attendue à Roland-Garros. Un statut que la jeune femme peine à assumer. Au premier tour contre Donna Vekic, sur le central de la Porte d’Auteuil, elle s’est liquéfiée (3-6, 6-3, 6-2), mettant en cause le court, beaucoup trop grand pour elle. "Je suis déçue d’être ici incapable de jouer au tennis. Que ce soit une fille qui est dans les 10 mondiales ou Vekic qui est une très bonne joueuse, il n'y a pas de mal là-dessus. Cela ne dépend pas de l'adversaire, cela ne dépend que de moi et du fait que, pour l'instant, je ne peux pas jouer ici, a expliqué la N.2 française. J'espère que cela changera dans le futur. Voilà, c'est too much pour l'instant de jouer sur ce terrain. L'année prochaine, je demanderais à jouer sur le 9, cachée, où il n'y a personne !"

L’image : L’hommage à Patrice Dominguez

Joueur, entraîneur, technicien, consultant, Patrice Dominguez s’était imposé au fil des ans comme l’expert N.1 du tennis en France. Depuis quelques années, l’ancien DTN n’avait pas d’égal pour analyser le jeu et les performances sur le circuit professionnel. Patrice Dominguez nous a quitté le 12 avril dernier au terme d’un combat difficile avec la maladie. Dimanche, la grande famille du tennis lui a rendu un émouvant hommage sur le Philippe-Chatrier. Désormais, la terrasse de France Télévisions qui surplombe le court porte son nom.

Xavier Richard @littletwitman