Quentin Halys
Le jeune Français Quentin Halys | DR

Halys rate la dernière marche en juniors

Publié le , modifié le

Dernier représentant français à Roland-Garros, dans le tableau juniors, Quentin Halys (N.5) a été éliminé en demi-finales par l'Espagnol Jaume Antoni Munar Clar (N.7) 6-4, 6-2. Déjà demi-finaliste à Melbourne, le Français est encore resté en rade devant une deuxième finale du Grand Chelem. Mais il est qualifié pour la finale du tournoi de double, avec Benjamin Bonzi.

Il y a forcément de la frustration. Quentin Halys, meilleur joueur français chez les juniors, s'est retrouvé une deuxième fois arrêté juste avant une premier finale en Grand Chelem. Comme à l'Open d'Australie, en janvier dernier. Le vice-champion d'Europe juniors en titre s'est malheureusement pris les pieds dans le tapis de l'Espagnol Jaume Antoni Munar Clar.

Pourtant, le protégé de Thierry Tulasne avait parfaitement débuté la rencontre, en alignant les trois premiers jeux du match, et en prenant donc une fois le service adverse. Mais à (3-1), il concédait à son tour son engagement (3-2). Sur le court N.3, deux heures avant le début des demi-finales masculines du tableau senior, la chaleur était intense. Et le jeu de l'Ibère se mettait peu à peu en place. Sur un jeu blanc, il égalisait à (3-3). Le bras de fer était engagé. Doté d'un très bon service et d'un gros coup droit, le Français semblait avoir encaissé le coup, et reprenait les commandes. Mais à 4-4, sur son service, il commettait deux énormes erreurs. A mi-court, alors qu'il avait parfaitement dominé l'échange, il distillait une amortie de coup droit qui laissait sans réaction son adversaire. Mais la balle atterrissait dans le couloir. Et derrière, il commettait une double-faute. L'Espagnol se trouvait donc avec deux balles de break, et sur la deuxième, il se mettait à son tour à l'amortie, avec plus de succès (5-4). Sur son service, et sur un ace, il concluait cette première manche (6-4) à son avantage en 36 minutes.

Encore arrêté en demie

Le coup était rude pour Halys, qui perdait aussitôt son engagement sur un jeu blanc. Et malgré des jeux acharnés ensuite, et notamment une balle pour débreaker à (2-1), le Français ne parvenait pas à recoller. Pour leur premier affrontement sur le circuit, Jaume Antoni Munar Clar s'imposait en 1h16 de jeu. Passé juste devant son adversaire du jour lors du dernier classement juniors (l'Espagnol est 7e, le Français 8e mondial), il confirmait son classement sur le terrain.

Battu en demi-finale à Melbourne par l'Américain Kozlov en trois sets en janvier, vaincu en finale en double en Australie au même moment alors qu'il faisait équipe avec Johan Sébastien Tatlot, Quentyn Halys n'e parvient pas encore à franchir cette dernière étape avant la finale. Mais il l'a fait en double, avec son coéquipier Benjamin Bonzi en battant le duo russo-américain Rublev-Kozlov 6-3, 6-0. 

Pour le premier Français successeur de Richard Gasquet au palmarès du tournoi des Petits As de Tarbes, il reste encore du travail pour inscrire son nom au palmarès d'un Grand Chelem. La France n'a plus eu de joueur vainqueur d'un tournoi du Grand Chelem depuis 2006 (Alexandre Sidorenko en Australie).