Guy Forget
Guy Forget, le directeur de Roland-Garros | STEPHANE ALLAMAN / DPPI VIA AFP

Guy Forget : "Les joueurs européens sont séduits de jouer Roland-Garros à cette période de l'année"

Publié le , modifié le

Lors d'une conférence de presse dans la continuité de l'annonce du nouveau report d'une semaine de Roland-Garros (du 27 septembre au 11 octobre), Guy Forget, directeur du tournoi, a fait part de l'organisation des Internationaux de France. Entre les qualifications maintenues, contrairement à l'US Open, les courts éclairés et la possibilité d'avoir des joueurs blessés avant le début de la compétition, il a précisé le déroulement de la prochaine édition.

Des changements sont-ils à venir concernant l’édition 2020, notamment avec les qualifications ?
Guy Forget : "Les épreuves principales des Internationaux de France se joueront de la même manière que l’année dernière. Aujourd’hui, on se pose la question des qualifications à 96 pour respecter la parité avec les femmes mais également pour un souci d’organisation. Nous avons pris beaucoup de retard par rapport au chantier de Roland-Garros. Peut-être un choix est à faire pour les Légendes mais ce n’est pas la priorité."

A quel point est-ce compliqué d’organiser les qualifications ?
G.F : "Les qualifications font partie intégrante au programme de Roland-Garros. Pour nous, ça a été une priorité de pouvoir dérouler cette édition. Nous savons que certains joueurs et joueuses ont des difficultés à l’heure actuelle pour vivre de leur passion. Il nous a semblé important de maintenir le programme des qualifications sur les dates que nous avons choisies initialement. Le tournoi commencera par les qualifications pour les femmes et les hommes."

Est-ce que certains joueurs ont montré leur réticence comme on a pu le voir pour l’US Open ?
G.F : "Non, pas à l’heure actuelle. Nous avons la particularité d’avoir 75 joueurs du top 100 qui sont européens. La plupart d’entre eux sont sur le Vieux Continent en ce moment. Ils veulent jouer sur terre battue. Je sais que l’ensemble des joueurs européens sont séduits de jouer Roland-Garros à cette période de l’année."

à voir aussi Novak Djokovic envisage de faire l'impasse sur l'US Open Novak Djokovic envisage de faire l'impasse sur l'US Open

"12 courts seront éclairés pour faire dérouler les matches"

Et si les Sud-Américains ne se déplacent pas, le tournoi sera-t-il maintenu ?
G.F
: "Il est trop tôt pour tirer ce genre de conclusions. Les choses vont dans le bon sens. S’il se passe des choses un peu plus délicates, nous aviserons. Nous ne savons pas ce qu’il va se passer d’ici là. Nous restons optimistes et prudents."

Quel prize money pensez-vous mettre sur la table ?
G.F : "Le prize money est toujours communiqué six à huit semaines avant le début du tournoi. Donc ce n’est pas à l’ordre du jour mais nous restons, pour le moment, sur quelque chose qui a été fait les années précédentes."

Quels sont les horaires prévus ?
G.F : "À priori, nous partons sur le début des matches à 11h puisque cette année, nous aurons des courts éclairés qui nous permettront de déborder tard dans la soirée. Je crois que nous ne sommes pas allés dans une limite de temps. Comme les éditions précédentes, nous pensons terminer vers 21h30-22h au plus tard."

Qu’en est-il du problème de la luminosité, avec un soleil qui va se coucher entre 19h et 19h15 ?
G.F : "C’est une très bonne question. Évidemment, nous allons avoir de nouvelles contraintes à prendre en ligne de compte. Nous éclairerons 12 courts pour faire dérouler les matches comme c’est le cas ailleurs comme à l’US Open ou l’Open d’Australie."

à voir aussi Roland-Garros : Le huis clos, hypothèse "absolument" écartée par les organisateurs Roland-Garros : Le huis clos, hypothèse "absolument" écartée par les organisateurs

"Je suis convaincu que les participants seront en forme avant de débuter la compétition"

Craignez-vous que les joueurs arrivent fatigués avec les différentes échéances avant le rendez-vous à la Porte d’Auteuil ?
G.F : "Les joueurs attendent depuis forts longtemps la reprise, et sont impatients de pouvoir à nouveau fouler les courts. Pour nous, c’est très important que la saison de terre battue puisse avoir lieu. C’est pour nous une grande fierté d’avoir préservé une tournée automnale sur cette surface avec les tournois de Rome et Madrid, et pour conclusion Roland-Garros."

à voir aussi Roland-Garros une nouvelle fois reporté d'une semaine, se tiendra du 27 septembre au 11 octobre Roland-Garros une nouvelle fois reporté d'une semaine, se tiendra du 27 septembre au 11 octobre

Il y a tout de même un risque de blessures avec le calendrier chargé avant Roland-Garros...
G.F : "C’est délicat en effet. L’ATP n’a pas imposé aux joueurs de s’engager dans les tournois. Donc les tennis(wo)men seront libres d’évoluer où ils veulent et quand ils veulent. Les joueurs pourront gérer leur planning en fonction de leur expérience. Je suis convaincu que les participants seront en forme avant de débuter la compétition."

Pensez-vous que le forfait de Roger Federer est un coup dur ?
G.F : "Je crois que notre priorité était de sauver notre édition 2020. Les Américains en ont fait tout autant avec l’US Open. Bien sûr que nous avons envie d’avoir les joueurs phares, c’est ce qui fait la magie des tournois du Grand Chelem. On est désolé pour Roger. Nous savons qu’il y a de nombreux fans qui rêvent de le revoir à nouveau à Paris. Malheureusement, ce ne sera pas en 2020. Il surprend tout le monde tennistique aujourd’hui par sa longévité. Il pourrait encore être compétitif dans un an."

à voir aussi Blessé au genou, Roger Federer ne reviendra à la compétition qu'en 2021 Blessé au genou, Roger Federer ne reviendra à la compétition qu'en 2021
Paul Giffard paul_gfrd