Gilbert Ysern
L'ancien directeur général de la FFT, Gilbert Ysern | AFP - PATRICK KOVARIK

Gilbert Ysern limogé de la FFT

Publié le , modifié le

Le directeur général de la Fédération française de tennis (FFT) et du tournoi de Roland Garros, Gilbert Ysern, a été démis ce jeudi de ses fonctions a appris l'AFP auprès de l'intéressé. "C'est très brutal", a indiqué M. Ysern, prié en fin de matinée de quitter les locaux de la fédération par des proches du président Jean Gachassin.

"Une procédure pouvant aller jusqu'au licenciement a été initiée à l'égard de Gilbert Ysern, directeur général", a pour sa part indiqué l'instance dirigeante du tennis français, dans un communiqué diffusé jeudi soir. "Dans l'attente de l'issue de cette procédure, l'intérim de la Direction  générale de la FFT est assuré dès à présent par Jérémy Botton", le directeur  général délégué de la Fédération, précise-t-elle.

Refusant de faire plus de commentaire, Gilbert Ysern a cependant laissé entendre que son éviction était la suite des mésententes affichées ces dernières semaines à la tête de la fédération. "Je dérange mais je n'ai rien à me reprocher" a poursuivi Ysern qui occupait le poste de directeur général de  la FFT depuis 2008, faisant référence aux tensions au sein de la FFT.

Des tensions à la FFT

En effet, en décembre, le président Gachassin avait sévèrement recadré son DG dans un entretien au quotidien "l'Equipe", confirmant avoir hésité à le licencier en novembre. "Aujourd'hui, c'est assez glacial entre nous. Je respecte sa fonction. Il doit respecter la mienne. Les dirigeants dirigent et les permanents mettent en oeuvre les décisions du bureau fédéral et du comité de direction", avait déclaré M. Gachassin, évoquant notamment des dysfonctionnements et manques de communication lors du licenciement d'Arnaud Clément du poste de capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis.

Plus récemment, les relations entre M. Ysern d'un côté et de l'autre Jean Gachassin et Bernard Giudicelli, secrétaire général de la FFT et candidat désigné à la succession de ce dernier début 2017, se sont encore tendues. En cause, la remise au ministère des Sports d'un rapport de l'inspection générale  de la jeunesse et des Sports épinglant la gestion de la Fédération. Les retards successifs pris par le projet d'extension de Roland-Garros annoncé par la FFT en 2011, que M. Ysern a piloté en tant que directeur général  du tournoi, ont certainement aussi pesé dans la balance.

AFP