Gasquet retour service RG15
Richard Gasquet | PATRICK KOVARIK / AFP

Objectif Djokovic pour Gasquet

Publié le , modifié le

Il ne manquait plus que Richard Gasquet pour voir les quatre Mousquetaires en huitièmes de finale de Roland-Garros. Ils seront même cinq avec Jérémy Chardy. Le Biterrois s'est montré très solide sur le Philippe-Chatrier pour prendre le dessus sur Kevin Anderson au 3e tour. Patient, Gasquet a fini par écoeurer le géant sud-africain 4-6, 7-6 (4), 7-5, 6-4. Contrat rempli pour Gasquet qui n'aura rien à perdre au prochain tour face au N.1 mondial Novak Djokovic.

Mission accomplie ! Vendredi, quand le tirage au sort a placé Novak Djokovic sur la route de Gasquet au 4e tour, il était clair que l'objectif du Français était de rejoindre le Serbe. Pour la 4e fois à ce niveau de la compétition à Roland-Garros, Gasquet est au rendez-vous. Tout ce qui arrivera à partir de lundi sera du bonus. Mais que la dernière marche avant le N.1 mondial a été compliquée à franchir. Le Biterrois a dû éviter les balles de plomb de Kevin Anderson pendant trois heures et demie. Le Sud-Africain est connu pour son grand service et sa puissance de feu. Au début du match, Anderson était plein gaz. Privé de munition en retour (aucune balle de break), Gasquet subissait la pression sur chacun de ses services. Le Français a sauvé sept balles de break mais la 8e lui a coûté le premier set. La leçon était parfaitement reçue et assimilée par Gasquet pour les manches suivantes. Pour survivre au géant sud-africain, c'était interdit de lâcher un engagement. Et Gasquet a tenu jusqu'au jeu décisif. Là, le talent de la tête de série N.20 a fait la différence devant un public qui ne demandait qu'à s'enflammer (7-4).

Un modèle de patience

Quasiment deux heures de jeu en deux manches, le physique en avait pris un coup. On craignait surtout pour le Français qui sortait d'un match en cinq sets sur deux jours. Très souvent en danger, Gasquet n'a jamais paniqué. Un modèle de patience. Même quand il a été mené 0-40 à 3-4, il a tenu bon. Si le Biterrois a eu beaucoup de réussite sur un lob désespéré, le reste ne doit rien à personne. Sa solidité a fini par avoir raison du Sud-Africain, de moins en moins fringuant. A ce niveau-là, cela signifie des services de plus en plus rares au dessus des 210 km/h... C'est d'ailleurs sur une double-faute que Anderson lâchait son premier break du match à 5-5. Gasquet concluait à 7-5 et continuait sur sa lancée. Les occasions s'enchaînaient et le Français trouvait l'ouverture à 2-2. Une fois le match bien en main, Gasquet finissait le travail en beauté. Allongé par terre après l'ultime point, il contemplait déjà son beau parcours en regardant les étoiles. La prochaine est la plus brillante et compte bien régner sur la terre battue parisienne dans huit jours.

VIDEO : Gasquet remercie le Central et lui donne rendez-vous

VIDEO : Gasquet se hisse en huitièmes de finale

Xavier Richard @littletwitman