Richard Gasquet (Roland-Garros 2015)
Richard Gasquet a passé moins de deux heures sur le court | AFP - PATRICK KOVARIK

Gasquet, du travail bien fait

Publié le , modifié le

Face au modeste mais talentueux, Germain Gigounon (208e à l'ATP), Richard Gasquet a réalisé du beau travrail pour se qualifier pour le deuxième tour (6-3, 6-4, 6-0). Le Français a connu une entame difficile avant de faire parler son expérience et son physique et de prendre l'ascendant sur le Belge.

C'est quasiment face à son double que Richard Gasquet a disputé son match du premier tour dans ce Roland-Garros 2015. Le revers, surtout long de ligne, de Germain Gigounon est une copie pas tout à fait conforme mais presque de celui de "Richie". Un adversaire que Gasquet n'a pas sous-estimé, restant sérieux tout au long de la partie pour petit à petit prendre l'avantage. Le début de match est difficile pour Gasquet qui concède le break d'entrée avant de refaire son retard et de basculer en tête. Face à un joueur qui disputait son premier match en Grand Chelem, le 21e joueur mondial a joué à l'expérience, accélérant quand il fallait pour conclure les sets. Un break dans chacune des deux premières manches et Gasquet, strappé au niveau du dos, se détache deux sets à rien (6-3 et 6-4). 

Une bulle pour finir

Gigounon ne se démonte pas pour autant. Doté d'une belle main, il se régale sur quelques coups bien sentis. On l'a dit en revers long de ligne mais aussi sur des amortis sur lesquels Gasquet ne peut pas grand chose. Mais Gigounon a beau rouler des mécaniques quand il déborde son adversaire, il ne perturbe nullement celle d'un Gasquet dans sa bulle. Dans la troisième manche, celui qui n'a jamais fait mieux qu'un 8e de finale à Roland (en 2011, 2012 et 2013), prend par trois fois le service de son adversaire pour lui administrer une "roue de vélo". Richard Gasquet était le patron sur le court Suzanne-Lenglen sur lequel il aura passé moins de deux heures. Il affrontera au prochain tour Carlos Berlocq. 

Christophe Gaudot @ChrisGaudot