Garbine Muguruza
La joueuse espagnole Garbine Muguruza | AFP - MIGUEL MEDINA

Garbine Muguruza bat Samantha Stosur et se qualifie pour sa première finale de Roland-Garros

Publié le , modifié le

Garbine Muguruza s’est qualifiée pour la finale de Roland-Garros en dominant facilement en deux sets l’Australienne Samantha Stosur 6-2, 6-4. Elle affrontera en finale l’Américaine Serena Williams qui a battu la Néerlandaise Kiki Bertens en deux manches, 7-6 (9/7)-6,4.

Après une finale à Wimbledon l’an dernier, l’Espagnole Garbine Muguruza atteint sa deuxième finale de Grand Chelem, la première à Roland-Garros. La numéro 4 mondial, après deux quarts de finale (2014 et 2015), n’a pas tremblé lors de sa première demi-finale Porte d’Auteuil. Face à l’Australienne, ancienne finaliste en 2010, Muguruza a joué en patronne sur la terre battue du court Suzanne Lenglen. Beaucoup plus agressive et offensive que la 24e mondiale, Muguruza a montré qu’elle avait les armes pour s’offrir son premier titre en Majeur. Samedi, face à Serena Williams, elle sera une sacrée cliente en finale.

Cette finale, Muguruza l'a méritée. Sans discussion. Si elle a rattrapé par ses émotions au moment de servir pour le match, l'Espagnole a dominé de la tête et des épaules une Samantha Stosur dépassée en puissance. D'entrée, le break réussit montrait les intentions de la numéro 4 mondiale. Avec son revers à deux mains qui a causé tant de dégâts, l'Espagnole n'a jamais laissé le temps à l'Australienne le temps de s'installer dans l'échange. Tout de suite agressée, Stosur a vu Muguruza s'envoler dans une première manche à sens unique (4-0 puis 6-2 en 33 minutes). Le début de la deuxième manche a ressemblé à la première. Un break confirmé d'entrée encore pour l'Espagnole qu'on imaginait lancée pour un cavalier seul.

Première Espagnole en finale depuis Sanchez

Mais la finaliste de 2010, redescendue au 24e rang mondial, a fait un peu de résistance. Elle s'est accrochée pour revenir à 2-2 et a profité de la tension qui rattrapait l'Espagnole au moment de conclure. Une première fois à 5-2, Muguruza a servi pour le match. Résultat, un débreak blanc. Revenue à 5-4, Stosur n'a rien pu faire sur la deuxième tentative de Muguruza sur sa mise en jeu. L'Espagnole a sorti trois des cinq aces réalisés au cours de la rencontre. Elle pouvait lâcher sa raquette de bonheur, elle devient la première Espagnole depuis Conchita Martinez (2000) à se hisser en finale de Roland-Garros. Samedi, elle retrouvera une vieille connaissance, Serena Williams. L'Américaine l'avait battue à Wimbledon en finale l'an dernier, mais l'Espagnole avait créé la sensation en 2014 en éliminant la numéro 1 mondiale au deuxième tour de Roland.

Benoit Jourdain @BenJourd1