Tirage au sort Roland Garros handicapés
Guy Forget, Gustavo Kuerten et Muriel Hurtis ont participé à la journée "Tous en fauteuil". | Céline Penicaud

Floraison de célébrités pour le tennis en fauteuil à Roland Garros

Publié le , modifié le

« Tous en fauteuil », c’est le nom de l’opération qui s’est tenue aujourd’hui à Roland Garros. Pour l’occasion, spectateurs et célébrités ont pu s’essayer au tennis en fauteuil au travers d’animations mises en place par la FFT et la Fédération Française Handisport.

Aucun transat n’était accessible aujourd’hui Place des Mousquetaires pour suivre les rencontres sur grand écran. A la place, des mini-terrains de tennis ont été aménagés. Pour y accéder, il fallait se lever tôt. « Je viens de Normandie pour passer la journée à Roland Garros », indique un spectateur. « Je suis arrivé avec ma femme à 13h, en voyant les animations proposées pour s’essayer au tennis en fauteuil on s’est dit qu’on allait tenter l’expérience. Et on nous a recalés au niveau du stand, apparemment il fallait s’inscrire tôt ce matin parce que la demande est très forte ». Hugo, 10 ans, a lui eu l’occasion de tester l’animation. « C’était bizarre, difficile, mais c’était bien », analyse-t-il. Sa mère lui réplique « il faut faire bouger le fauteuil mon loulou, sinon tu peux pas réussir ! ». Les quelques chanceux qui ont pu tenter l’expérience sont tous ressortis enjoués.

Gustavo Kuerten, parrain de l’opération


« A travers cet événement, on essaye de faire changer le regard des gens sur le handicap, tout en leur faisant découvrir le tennis en fauteuil », nous précise Richard Warmoes, organisateur de la journée et speaker. « Cet événement permet de mobilier un maximum de monde », nous confirme Charlotte Famin, numéro 1 française et 18ème mondiale. « Grâce à ça les gens peuvent nous voir, voir ce dont on est capable, c’est génial » ajoute-t-elle.

Et pour attirer le plus de monde possible, l’organisation a misé gros. De nombreuses célébrités étaient conviées pour participer aux animations. Parmi elles, Marie-José Pérec, Muriel Hurtis, Sylvain Wiltord, ou encore le médaillé olympique de ping pong Jean-Philippe Gatien ont joué le jeu. « On est là aujourd’hui pour soutenir cette belle manifestation qui met en lumière les sportifs handicapés », précise Marie-José Pérec.

L’opération possède une grande figure du tennis comme parrain. L’ancien joueur brésilien Gustavo Kuerten, triple vainqueur de Roland Garros, porte ce rôle. Il a réalisé une démonstration de tennis en fauteuil avec Michaël Jérémiasz, actuel numéro 15 mondial de la discipline, qui a ravi le public. A la fin, le Brésilien a exprimé ses sensations. « C’est très difficile ! », s’est-il amusé. Avant de parler plus en détails des valeurs dégagées par ce sport. « Les valeurs sont les mêmes dans les deux sports – tennis et tennis en fauteuil – ce sont des valeurs de respect et de travail ». Pour l’ancien joueur, « cette journée est très importante, car elle permet de montrer à tous le travail qu’ils – les joueurs handicapés – réalisent ».

Des Français numéros 1 et 3 mondiaux


Le tirage au sort du tournoi de tennis en fauteuil, qui aura lieu du 2 au 4 juin, a eu lieu en fin de journée. Pour l’occasion, Guy Forget, nouveau directeur de Roland Garros, a rappelé l’importance du handisport pour le tournoi. Ce sont ensuite les mains innocentes de Gustavo Kuerten et Muriel Hurtis qui ont effectué le tirage.

Tirage au sort 2016 du tournoi de tennis en fauteuil à Roland Garros.
Tirage au sort 2016 du tournoi de tennis en fauteuil à Roland Garros.

Les chances de victoires françaises sont importantes dans le tableau masculin. Stéphane Houdet, numéro 1 mondial, Nicolas Peifer, numéro 3 et Michaël Jérémiasz, qui participera grâce à une wild card, représenteront le drapeau tricolore. Stéphane Houdet a par ailleurs déjà remporté le tournoi de la Porte d’Auteuil à deux reprises, en 2012 et 2013. Le tableau féminin ne sera pour sa part représenté que par une Française, Charlotte Famin, qui a bénéficié d’une wild card. Les épreuves de tennis en fauteuil méritent donc amplement d’être suivies de près. A travers ces tableaux, Roland Garros a peut-être une chance d’entendre raisonner la Marseillaise cette année.

Céline Pénicaud @CelinePenicaud