Claire Feuerstein
Claire Feuerstein a justifié son invitation en se qualifiant en deux manches | DOMINIQUE FAGET / AFP

Feuerstein, la belle opération

Publié le , modifié le

Pour la deuxième fois de sa carrière, Claire Feuerstein (124e mondiale) a passé un tour à Roland-Garros. Invitée par les organisateurs, la Française de 28 ans a confirmé sa belle forme du moment en s’imposant en deux sets (6-1, 7-5) face à la Bélarusse Olga Govortsova. C’est la première Tricolore qualifiée de l’édition 2014.

"En enchaînant ce genre de match, ça va finir par passer", assurait Claire Feuerstein il y a quatre jours, après avoir tenu plus de 2h45 contre l’Italienne Camilla Georgi (51e) à Strasbourg. La Grenobloise ne croyait pas si bien dire. Ce dimanche, en ouverture des Internationaux de France, elle a décroché une victoire de prestige en passant l’obstacle Govorstova, qui lui rend plus de vingt places au classement WTA.

A la faveur d’un démarrage en trombe (premier set remporté 6-1 en moins d’une demi-heure), Feuerstein s’est vite mise en confiance contre une adversaire qu’elle n’avait jamais rencontrée auparavant. Mais la Bélarusse de 25 ans, tombée l’an passé sur un os nommé Marion Bartoli au premier tour, a trouvé les ressources nécessaires pour revenir dans la partie. Face à la joueuse tricolore qui multipliait les fautes directes (27 à 16), Govortsova a un instant cru pouvoir briser sa mauvaise série face aux adversaires françaises porte d’Auteuil.

​"J'ai fait ce qu'il fallait"

Mais c’était compter sans l’abnégation de Feuerstein, qui breakait au meilleur des moments (6-5) pour boucler l’affaire sur son service. "Je suis vraiment très content de m’en être sortie, a réagi la protégée de Gregory Carraz. Je me suis tendue dans le deuxième mais j’ai fait ce qu’il fallait. Le public m’a beaucoup aidé. Je vais faire du mieux possible pour être en pleine forme pour la suite".

La Tricolore a amplement mérité le droit de retenter sa chance au deuxième tour de Roland-Garros, où elle retrouvera Daniela Hantuchova. La Slovaque, 32e joueuse mondiale, a eu toutes les peines du monde à se défaire de Jovana Jaksic ce dimanche matin (2-6, 6-2, 6-4). Au vu de la détermination affichée pour son entrée dans le tournoi et des quelques gros coups qu’elle a su sortir dans le money-time, la Française a sans aucun doute une belle carte à jouer.

Vidéo : La victoire de Claire Feuerstein

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer