Federer, Nadal, Djokovic, Thiem : les demi-finalistes hommes de Roland-Garros 2019
Federer, Nadal, Djokovic, Thiem : les demi-finalistes hommes de Roland-Garros 2019 |

Federer, Nadal, Djokovic, Thiem : Le banc d'essai des demi-finalistes hommes

Publié le , modifié le

Ils ne sont plus que quatre à pouvoir espérer soulever la Coupe des Mousquetaires dimanche. Avant les demi-finales de ce vendredi, les prétendants passent au scanner. Leur Roland-Garros 2019, la tendance, leur histoire porte d’Auteuil… Décryptage des forces en présence.

Roger Federer (tête de série N.3)

Le parcours

1er tour : bat Lorenzo Sonego (ITA) 6-2, 6-4, 6-4
2e tour : bat Oscar Otte (ALL) 6-4, 6-3, 6-4
3e tour : bat Casper Ruud (NOR) 6-3, 6-1, 7-6 (8)
Huitièmes de finale : bat Leonardo Mayer (ARG) 6-2, 6-3, 6-3
Quart de finale : bat Stan Wawrinka (SUI) 7-6 (4), 4-6, 7-6 (5), 6-4

Le temps passé sur le court : 10 heures et 45 minutes 

Les chiffres

44. Roger Federer a consolidé son rang de leader de tous les temps en nombre de demi-finales jouées en Grand Chelem avec une 44e place dans le dernier carré. Il n’avait plus atteint ce stade depuis l’Open d’Australie 2018.

6/7. Le Suisse a remporté six des sept matches qu’il a disputé en cinq sets dans sa carrière à Roland-Garros. Sa seule défaite en cinq manches remonte à 2014, contre Ernests Gulbis.

La tendance

Federer était arrivé Porte d’Auteuil sur un forfait à Rome. On aurait pu craindre de voir arriver le Suisse loin de ses sommets physiques. Mais le recordman de titres en Grand Chelem a vite balayé le moindre doute. Non, ce n’est pas un Federer au rabais qui expédie ses adversaires depuis le début du tournoi. Hormis un sursaut de Casper Ruud en fin de troisième tour, le Bâlois n’a pas été perturbé, sans avoir non plus à forcer son talent jusqu’à son quart de finale contre Stan Wawrinka. Face à son compatriote, le numéro trois mondial a dû livrer un match épique et user de toutes sa palette technique pour l’emporter difficilement. Le voilà où il voulait être, dans le dernier carré, face à Rafael Nadal pour espérer retrouver la finale.

Son vécu à Roland

Roger Federer a longtemps buté sur l’ogre majorquin sur la terre battue parisienne. Cela ne l’a pas empêché de créer un lien particulier avec ce tournoi qui lui tient à coeur. Ce n’est pas pour rien qu’il a décidé d’y revenir cette année, une fois son physique revenu à un niveau qu’il juge suffisant pour défendre ses chances. Il n’avait toutefois plus rejoint le stade des demi-finales depuis sept ans, battu en 2012 par Novak Djokovic. Mais avec sept présences dans le dernier carré à Roland-Garros, Federer fait partie des plus expérimentés à ce niveau.

Rafael Nadal (tête de série N.2)

Le parcours

1er tour : bat Yannick Hanfmann (ALL) 6-2, 6-1, 6-3
2e tour : bat Yannick Maden (ALL) 6-1, 6-2, 6-4
3e tour : bat David Goffin (BEL) 6-1, 6-3, 4-6, 6-3
Huitièmes de finale : bat Juan Ignacio Londero (ARG) 6-2, 6-3, 6-3
Quart de finale : bat Kei Nishikori (JAP) 6-1, 6-1, 6-3

Le temps passé sur le court : 10 heures et 59 minutes

Les chiffres

31. Rafael Nadal est le joueur encore en lice ayant gagné le plus de balles de break du tournoi. Seul Kei Nishikori le devance (34) sur l’ensemble du tournoi mais en ayant disputé quatre sets de plus que l’Espagnol.

3. Le Majorquin a perdu trois matches sur terre battue avant le début du tournoi (contre Fognini à Monte-Carlo, Thiem à Barcelone et Tsitsipas à Madrid), son plus gros total depuis Roland-Garros 2016.

La tendance

Sa victoire à Rome - son premier trophée sur terre battue cette saison - juste avant d’arriver dans la capitale semble lui avoir fait le plus grand bien. L’homme aux 11 trophées à Roland-Garros est rentré dans son tournoi comme à son habitude : en toute tranquillité. Mais sa traditionnelle quiétude de la première semaine a cette fois été contrariée par David Goffin, accrocheur lors du troisième tour et vainqueur d’un set. Ce match semble être tombé au meilleur moment puisque Nadal a clairement passé la vitesse supérieure depuis. Tout en maîtrise contre Londero puis expéditif contre Nishikori (le Japonais n’avait plus de jus après deux matches à rallonge), le Majorquin a enclenché le mode rouleau compresseur.

Son vécu à Roland

Avec le plus gros palmarès de l’histoire Porte d’Auteuil, que dire de plus sur Rafael Nadal à Roland-Garros ? Ses onze titres parlent pour lui. Ses victoires lors des deux dernières éditions tout autant. “Rafa” est tout simplement injouable dans ce tournoi, ou plutôt son tournoi. Il en connaît les subtilités mieux que quiconque, les efforts des grands matches, le calme que nécessite ce genre de rendez-vous. Surtout quand il a en face de lui son meilleur ennemi Roger Federer.

Les face-à-face Roger Federer - Rafael Nadal : 15 victoires - 23 victoires (5-0 pour Nadal à Roland-Garros)

Novak Djokovic (tête de série N.1)

Le parcours 

1er tour : bat Hubert Hurkacz (POL) 6-4, 6-2, 6-2
2e tour : bat Henri Laaksonen (SUI) 6-1, 6-4, 6-2
3e tour : bat Salvatore Caruso (ITA) 6-3, 6-3, 6-2 
Huitièmes de finale : bat Jan-Lennard Struff (ALL) 6-3, 6-2, 6-2
Quart de finale : bat Alexander Zverev (ALL) 7-5, 6-2, 6-2

Le temps passé sur le court : 8 heures et 55 minutes

Les chiffres :

26. Comme le nombre de ses victoires consécutives en Grand Chelem. Un total impressionnant depuis son élimination retentissante il y a un an sur le Suzanne-Lenglen contre l'Italien Marco Cecchinato.

12/13. Novak Djokovic a remporté 12 de ses 13 derniers matches contre des joueurs du Top 5 en Grand Chelem. Seul Stan Wawrinka (finale US Open 2016) avait arrêté le Serbe. Toutefois, tous tournois confondus, il a perdu trois de ses cinq derniers matches sur terre battue contre des membres du "Big 5".

La tendance

Fort de son statut de numéro 1 mondial, Novak Djokovic a posé ses valises Porte d'Auteuil dans la peau de prétendant sérieux à la victoire finale. Mais l'effervescence autour du retour de Roger Federer et la perspective d'un duel royal contre Rafael Nadal ont relégué le Serbe au second plan.

Vainqueur à Madrid et finaliste à Rome, nul doutait que "Nole" soit présent et bien présent à Roland. Et il n'a pas traîné. Sur ses cinq succès cette année, il n'a pas lâché le moindre set et n'a été breaké que trois fois. Dernière oeuvre ? Un match ultra-maîtrisé face à la tête de série numéro 5 Alexander Zverev.

Son vécu à Roland

Difficile d'être sacré quand Nadal est dans les parages. A Paris, Djokovic a dû atteindre une quatrième finale pour enfin soulever la Coupe des Mousquetaires. C'était en 2016 et Nadal avait déclaré forfait. L'année précédente il avait enfin réussi à gagner contre l'Espagnol, mais Stan Wawrinka en avait décidé autrement. "Djoko" a toutes les raisons de croire en ses chances cette année pour décrocher son deuxième titre à Roland-Garros.

Dominic Thiem (4e mondial)

Le parcours

1er tour : bat Tommy Paul (E-U) 6-4, 4-6, 7-6 (5), 6-2
2e tour : bat Alexander Bublik (KAZ) 6-3, 6-7 (6), 6-3, 7-5
3e tour : bat Pablo Cuevas (URU) 6-3, 4-6, 6-2, 7-5
Huitièmes de finale : bat Gaël Monfils (FRA) 6-4, 6-4, 6-2
Quart de finale : bat Karen Khachanov (RUS) 6-2, 6-4, 6-2

Le temps passé sur le court : 11 heures et 12 minutes

Les chiffres

4. Dominic Thiem est le seul joueur à être présent en demi-finales de Roland-Garros lors des quatre dernières éditions

8/9. Contre des joueurs du Top 20, l’Autrichien a remporté huit de ses neuf derniers matches, confirmant son statut de coupeur de tête chez les cadors. Le dernier membre du Top 20 à l’avoir battu ? Un certain Novak Djokovic à Madrid.

La tendance

Bien caché derrière le trio Djokovic - Nadal - Federer plus mis en avant, Dominic Thiem a presque réussi à faire oublier qu’il est probablement le principal adversaire de Rafael Nadal sur terre. L’Autrichien est un spécialiste de l’ocre, qu’il maîtrise désormais presque parfaitement. Sacré à Barcelone, le joueur de 25 ans a paradoxalement eu plus de mal à enchaîner cette saison. Son début de Roland-Garros n’a pas non plus rassuré avec un set lâché lors de chacun de ses trois premiers matches. Ses démonstrations contre Monfils puis Khachanov dans les matches qui comptent réellement ont rassuré tout le monde : le finaliste de la saison dernière est de retour à son meilleur niveau.

Son vécu à Roland

Quand Federer et Nadal ont parfois dû faire l’impasse, Dominic Thiem a fait de Paris sa deuxième maison ces dernières saisons. Avec ses lourdes frappes et une palette technique de plus en plus fine au fil des mois (il n’a pas remporté Indian Wells sur dur cette saison pour rien), le N.4 mondial n’est plus passé à côté du dernier carré depuis 2016. Sa première finale l’année passée lui donne un surplus de certitude avant d’affronter le patron du circuit Novak Djokovic. C’est d’ailleurs contre le Serbe que Thiem tient sans doute sa victoire la plus marquante Porte d’Auteuil, en quart de finale 2017. Thiem a les armes pour renverser le Djoker et tenter de se rapprocher un peu plus du sacre, son premier en Grand Chelem. Tout ne semble plus qu’une question de temps le concernant.

Les face-à-face Novak Djokovic - Dominic Thiem : 6 victoires - 2 victoires (1-1 à Roland-Garros)

► Loris Belin et Andréa La Perna

à voir aussi Roland-Garros 2019 : Avec Djokovic, Nadal et Federer, Thiem est le quatrième homme Roland-Garros 2019 : Avec Djokovic, Nadal et Federer, Thiem est le quatrième homme
francetv sport francetvsport