Duel fratricide pour Halep, Français inattendus, Zverev-Herbert, Garcia pour confirmer... le "Set à suivre" de la 4e journée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
L'Allemand Alexander Zverev
L'Allemand Alexander Zverev | AFP - Anne-Christine POUJOULAT

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Simona Halep trouvera-t-elle une adversaire à sa taille chez sa compatriote ? Les Français de l'ombre vont-ils sauver l'honneur ? Les mères vont-elles régner sur Roland-Garros ? Voici quelques unes des questions que l'on se pose dans ce quatrième "Set à suivre".

• Bleus de choc

Sur les 29 Français en lice au départ, hommes et femmes confondus, ils ne sont plus que sept. Trois d'entre eux jouent ce mercredi, et ce ne sont pas forcément ceux que l'on attendait à ce stade. A part Benoît Paire, Caroline Garcia et Fiona Ferro, aucun ne fait partie du Top 50. Ce mercredi sera avant tout l'occasion de les voir savourer leur aventure.

Benjamin Bonzi, le seul qualifié français cette année, affronte Jannik Sinner. Pour lui, le grand écart risque de faire mal entre son premier match et celui-ci. L'Italien Sinner fait partie des hommes en forme sur cette (courte) tournée de terre battue, et reste sur une déculottée donnée à David Goffin au 1er tour. Rien que ça. Pour Bonzi, il n'y aura rien à perdre. Il faudra y aller à tombeau ouvert, sans se poser de question.

à voir aussi Un espoir douché, un champion intraitable, une Française "volée"... ce qu'il faut retenir de la 3e journée Un espoir douché, un champion intraitable, une Française "volée"... ce qu'il faut retenir de la 3e journée

Il ne serait pas étonnant non plus de voir Hugo Gaston se heurter à un roc face à Yoshihito Nishioka, qui pourra surfer sur sa victoire contre Félix Auger-Aliassime. Comme pour Bonzi, Gaston devra savourer l'expérience et montrer au grand public de quel bois il se chauffe. Il a tout juste 20 ans, et fait partie, avec Harold Mayot, de la prochaine génération du tennis masculin français. C'est aussi ça Roland : une petite fenêtre sur le tennis (français) de demain. 

Et puis, il y a Pierre Hugues-Herbert. Lui non plus, personne ne l'avait vu venir. Il faut dire que l'Alsacien n'a pas gagné un seul match en tableau principal depuis le retour du confinement. Mais le classement de Herbert cache un peu son vrai niveau. Il y a un peu plus d'un an, le Français était un Top 50 solide. Il a 29 ans, et pourrait très bien retrouver très vite son niveau. Pourquoi pas contre Alexander Zverev ce mercredi, en fin de programme sur le Philippe-Chatrier ? Avec son jeu tout en panache, fait de service-volées en pagaille, pourrait très bien dérégler un Alexander Zverev encore en recherche de sensations sur terre battue. 

• Choc roumain 

Simona Halep, la grande favorite de cette édition 2020, s'est débarrassée de sa première adversaire au premier tour (6-4, 6-0 contre Sara Sorribes Tormo). C'est simple : depuis le début de la saison sur terre battue, Halep a gagné onze matchs sur onze, et perdu trois sets seulement. Faudra-t-il une compatriote pour stopper Simona Halep ? C'est en tout cas le défi qui attend la numéro 2 mondiale ce mercredi puisqu'elle fait face à Irina-Camelia Begu. Les deux joueuses s'étaient rencontrées il y a à peine un mois à Prague, sur terre battue aussi, pour une victoire 7-6 6-3 de Halep. Pas un match aisé donc pour la cadette des Roumaines. Begu a un vrai profil de terrienne. 

• Lendemain de choc

Caroline Garcia n'aura pas de répit sur ce Roland-Garros. Après son exploit du premier tour contre Anett Kontaveit, la Française fait face à Aliaksandra Sasnovitch ce mercredi, une autre joueuse bourrée de talent. La Biélorusse a été 30e à son plus haut en 2018, et surtout, collectionne les performances contre les membres du Top 10. Karolina Pliskova, Kiki Bertens, Elina Svitolina ou encore Petra Kvitova sont déjà tombées sous ses coups. Ce sera donc tout sauf un match facile pour la Francilienne, d'autant qu'elle n'est habituellement pas très à l'aise dans la digestion de ses exploits... Le dernier en date a eu lieu à l'US Open, où elle avait sorti la tête de série numéro 1 Karolina Pliskova au 2e tour... avant de perdre en deux sets secs au tour suivant contre Jennifer Brady (future demi-finaliste).

• Choc des mères 

Tsvetana Pironkova-Serena Williams, Acte II. Trois semaines après leur empoignade à l'US Open, les deux joueuses se retrouvent à Roland-Garros. La Bulgare, qui reprend sa carrière après une longue pause due à sa maternité, avait été l'une des belles histoires du Grand Chelem américain. Son match face à la star Serena Williams, elle aussi mère, avait passionné les Américains. Williams en était sortie vainqueur. Mais le match avait été âpre et Pironkova avait montré qu'elle avait de quoi gêner Serena Williams. L'issue sera-t-elle la même à Roland-Garros ? A première vue, Serena Williams, ancienne vainqueur ici, a plus de références sur la surface. Mais Pironkova s'est montrée étonnamment facile au 1er tour (victoire 6-3, 6-3). Et elle surfe sur une belle vague de confiance. De quoi donner le premier grand duel de ce Roland-Garros chez les femmes ?

Tous les matches de la journée sont à suivre en direct vidéo sur France.tv