Novak Djokovic
Novak Djokovic a été impressionnant de maîtrise contre Milos Raonic | PASCAL GUYOT / AFP

Insubmersible Djokovic

Publié le , modifié le

Malgré le service assassin de Milos Raonic (21 aces), le numéro deux mondial a tenu son rang ce mardi, en quart-de-finale de Roland-Garros. Novak Djokovic l'a emporté en trois sets (7-5, 7-6, 6-4) face au bombardier canadien, qui a tenu tête à son adversaire sans jamais réussir à le déstabiliser dans les instants décisifs. C'est la quatrième fois de suite que le Serbe parvient à se hisser dans le dernier carré Porte d'Auteuil.

Si Milos Raonic (23 ans) a indéniablement passé un cap à Paris, confirmant sa réputation de jeune joueur souvent sous-estimé, il demeure impuissant face aux trois cadors du tennis mondial. En cinq années passées sur le grand circuit, jamais le Canadien n’a réussi à surpasser Rafael Nadal, Roger Federer ou Novak Djokovic, face auxquels il compile neuf défaites en autant de confrontations. Contre le dernier ogre de la liste, le jeune cogneur a une nouvelle fois dû déposer les armes ce mardi après-midi, à l’occasion de son tout premier quart de finale dans un tournoi du Grand Chelem.

Nole ne s'est jamais affolé

Mais en avait-il seulement les moyens ? Novak Djokovic, s’il a été évidemment bousculé par les services XXL du natif de Podgorica, au Monténégro, a fait preuve d’une maîtrise et d’une sérénité incroyables dans les moments chauds, éteignant à chaque fois les espoirs d’un Raonic courageux. A la fin d’un premier set accroché, ‘Nole’ a profité des premières balles manquées du Canadien à 5-6 pour empocher la manche. Dans le tie-beak d’un deuxième set plus serré encore, sans s’affoler, il a fait répondu avec autorité aux coups de canon adverses pour faire le break.

Djokovic aurait pourtant pu se crisper, mitraillé par les services d’un Raonic quasi-intouchable lorsqu’il a réussi ses premiers services (92% de points gagnés et 21 aces au total). Il a au contraire profité de la fragilité du Canadien sur sa deuxième mise en jeu (42% de points gagnés seulement) pour le pousser dans les cordes. Le neuvième joueur mondial n’a pas démérité, réalisant même quelques jolies montées à la volée (18/32). Mais il a souvent craqué dès lors que les échanges s’allongeaient, et n’a rien pu faire face à la mise en jeu de Djokovic (89% des points gagnés sur deuxième service !) qui n’a concédé qu’un seul break.

Dix victoires de rang

Finalement, c'est en toute logique que le numéro deux mondial a validé son ticket pour les demi-finales. Il y retrouvera le Letton Ernests Gulbis, tête de série n°18, qui a facilement disposé (6-3, 6-2, 6-4) du Tchèque Tomas Berdych. Les deux fortes têtes ne se sont rencontrées qu'une fois en Grand Chelem, en quart de finale à Roland-Garros en 2008 (victoire du Serbe). Cette saison, seuls deux joueurs, Wawrinka à Melbourne et Roger Federer à Monte-Carlo, ont battu Djokovic, qui n'a plus perdu (dix victoires de suite) depuis son sacre à Rome. Et qui cherche toujours son premier titre sur la surface ocre parisienne...