Djokovic devant Nadal avant la terre

Djokovic devant Nadal avant la terre

Publié le , modifié le

A moins de deux mois de Roland-Garros, Novak Djokovic affiche une forme resplendissante. Le numéro 2 mondial vient de remporter les Masters 1000 d’Indian Wells et Miami en battant respectivement Roger Federer et Rafael Nadal. Le Serbe, qui n’a jamais gagné Porte d’Auteuil, aborde la saison sur terre battue avec ambition.

Novak Djokovic a fait très fort à Miami. Non seulement le Belgradois a conclu le tournoi sans lâcher un set, mais il a proprement étouffé Rafael Nadal lors d’une finale à sens unique (6-3, 6-3). Djokovic est devenu le deuxième joueur seulement à réaliser le doublé Indian Wells – Miami à deux reprises (2011 et 2014, après le doublé de Federer en 2005-06).

Seulement 2 défaites en 7 mois !

Il vient surtout d’enlever son sixième titre depuis sa défaite contre Nadal en finale de l’US Open : un ATP 500 à Pékin, le Masters de Londres et quatre Masters 1000 (Shanghai, Paris et les deux derniers aux Etats-Unis). Djokovic n’a concédé que deux petites défaites sur ses 43 derniers matches, contre Stanislas Wawrinka en quarts de finale de l’Open d’Australie et face à Federer à Dubaï).

Insatiable, l’ancien numéro 1 mondial semble avoir retrouvé tout son allant. Il n’évolue plus très loin de ce qu’il faisait en 2011, sa grande année. A l’heure actuelle, il détient cinq des neuf Masters 1000 du circuit (Nadal possède les quatre autres) et il compte dorénavant 18 sacres dans cette catégorie située juste derrière les Majeurs (18 contre 21 à Federer et 26 à Nadal, le recordman).

L'ultime défi: Nadal sur terre battue

Redevenu élastique en défense, le Slave a retrouvé sa science du jeu en même temps qu’un service efficace. Et comme il possède toujours un revers foudroyant et un coup d’œil extraordinaire qui met en valeur son sens de l’anticipation, tout va pour le mieux à l’heure d’attaquer le printemps ocre.

L’homme aux six tournois du Grand Chelem espère faire fructifier son palmarès début juin aux Internationaux de France. Il s’alignera à Monte Carlo, Madrid et Rome pour peaufiner sa préparation avant de s’attaquer à son ultime défi. Roland-Garros est le dernier grand tournoi à résister à son immense talent. Et pour cause : un certain Nadal a soulevé la Coupe des Mousquetaires à huit reprises sur neuf depuis 2005. L’Espagnol a pris l’habitude de faire coïncider son anniversaire (le 3 juin) avec la victoire sur sa surface fétiche. Djokovic, victime de l’Ibère en finale 2012 et en demi-finale 2013, compte bien cette fois lui gâcher la fiesta.

Grégory Jouin @GregoryJouin