Kenny De Schepper
Le Français Kenny De Schepper | DR

De Schepper et Rufin ratent la première marche des "qualifs"

Publié le , modifié le

Sur les 15 Français en lice dans ce 1er tour des qualifications, Guillaume Rufin et Kenny De Schepper ont tous deux été déjà éliminés. Le premier, qui revient encore de blessure, a été dominé par l'Italien Thomas Fabbiano 6-4, 6-2 en 1h32. Le deuxième n'a pas fait mieux contre le Hongrois Marton Fucsovics 6-3, 6-3.

"C'est un match à oublier". Kenny De Schepper n'a pas cherché de faux-fuyant au moment d'expliquer son élimination. Un peu malade, pas vraiment au top dans son jeu, le géant français a subi la loi de son adversaire, qu'il avait battu début avril aux qualifications de Barcelone. "C'est un mauvais match. J'ait fait avec les moyens du bord. Il a été meilleur et je n'ai pas réussi à tenir la cadence. C'est un joueur à ma portée." Il est vrai que le 141e mondial a eu l'occasion de combler son retard, notamment dans la première manche, lorsqu'il a eu deux balles de débreak à (5-3). Mais le Hongrois les a effacées. Et dans le deuxième set, malgré deux balles de match sauvées, le Français a fini par s'incliner.

Sa quinzaine parisienne n'est pas pour autant terminée, puisqu'il attend une wild-card en double pour jouer avec Benoît Paire. 2.03m pour l'un, 1.96m pour l'autre, la paire devrait valoir le coup au service. Ensuite, il mettra le cap sur le gazon londonien, et notamment les qualifications de Wimbledon, lui qui y avait atteint les 8e de finale voici deux ans.

Cela fait plus de temps que Guillaume Rufin attend de retrouver son meilleur niveau. A 24 ans, le Maconnais pointe au 317e rang mondial. Il a par conséquent bénéficié d'une invitation pour disputer ces qualifications. Opposé à l'Italien Thomas Fabbiano, il a clairement manqué de rythme pour passer. En témoigne ce jeu catastrophique à 4-4 au premier set. Au service, il a commis deux doubles fautes, au premier et au dernier point, pour offrir le break sur un jeu blanc au Transalpin. Contre ce "terrien" habitué aux joutes rythmées de fond de court, le Français a affiché ses carences actuelles, lui qui n'en finit plus avec les blessures. Monté au 86e rang mondial en avril 2012, il les a accumulées ces dernières saisons. Cette élimination précoce ne va pas lui permettre de se relancer.

Guillaume Rufin
Guillaume Rufin