Les Internationaux de France de tennis de Roland-Garros 2020 reportés à septembre
Les Internationaux de France de tennis de Roland-Garros 2020 reportés à septembre | AFP

Coronavirus : Le tournoi de Roland-Garros reporté du 20 septembre au 4 octobre 2020

Publié le , modifié le

Face à la pandémie de Covid-19, la Fédération française de tennis (FFT) a décidé de reporter d'ores et déjà le tournoi de Roland-Garros. Initialement prévu entre le 18 mai et le 7 juin (avec les qualifications), il se disputera entre le 20 septembre et le 4 octobre pour ce qui concerne le tableau final. Les travaux d'agrandissement et de couverture du court Central, interrompus en raison des restrictions liées au virus, ajoutaient des complications à une situation déjà très particulière.

Après l'Euro de football, c'est le deuxième événement international majeur à être reporté avant même d'avoir commencé. Roland-Garros trouvera sa place fin septembre, et ne passera pas par la guillotine des épreuves annulées en raison du Covid-19. "Supprimer Roland-Garros du calendrier était inconcevable", a expliqué le président de la FFT Bernard Giudicelli. "Suite aux déclarations du Président et du Premier ministre, la phase de préparation du tournoi était devenue très compromise, notamment pour la phase 4 des travaux. Les entreprises qui finalisent les travaux du stade sont impactées et nos équipes à la fédération étaient soumises au confinement. Il n’était pas envisageable de nuire à la santé de nos collaborateurs et de nos prestataires. Le seul scénario viable et réalisable, c’était de reporter le tournoi en septembre."

"A cette période, c'est l'été indien"

Le deuxième tournoi du Grand Chelem va donc totalement bouleverser ses habitudes, celles du public et mêmes celles du tennis mondial. En effet, de deuxième tournoi Majeur il passera en 4e et dernier, si toutefois Wimbledon (29 juin au 12 juillet) et l'US Open (31 août au 13 septembre) parviennent à se dérouler. Une nouvelle date que la FFT assume pleinement et qu'elle a annoncé aux autres tournois du Grand Chelem aujourd'hui. "Le seul scénario viable et réalisable, c’était de reporter le tournoi en septembre, soutient Giudicelli. Nous avons déjà une bonne expérience de cette date avec l’organisation d’une demi-finale de Coupe Davis et de Fed Cup. A cette période, c’est l’été indien. Le président de la République a parlé de guerre. Seules les guerres ont empêché le tournoi de se dérouler. Avec un toit et des courts éclairés, nous sommes armés pour organiser un tournoi à cette date."

L'Open de Moselle sacrifié

Deux victimes collatérales sont toutefois connus : l'Open de Moselle et la Laver Cup. "On a cherché la date la moins pénalisante pour le circuit, se justifie le patron de la FFT. On a informé les instances et les autres tournois du Grand Chelem. Pour la Laver Cup qui aura lieu au même moment à Boston, nous les avons informé mais pas consulté. Les organisateurs de l’Open de Moselle ont été appelés en premier parce que c’est un tournoi auquel je suis attaché." Pour aider à faire avaler la balle jaune, une journée de la Moselle et du Grand Est pendant Roland-Garros. Reste à savoir quelle sera la réaction des autres tournois et des joueurs dont certains regrettaient de ne pas avoir été consultés.