Coronavirus : Le joueur bosnien Damir Dzumhur veut attaquer Roland-Garros en justice après en avoir été exclu

Publié le , modifié le

Auteur·e : Natacha Basdevant
Dzumhur

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Exclu de Roland-Garros en raison d'un test positif à la Covid-19 de son entraîneur Petar Popovic, Damir Dzumhur entend porter l'affaire devant les tribunaux. Le 114e joueur mondial a dénoncé un test falsifié, et assuré qu'à son arrivée en Bosnie, trois jours après, l'entraîneur aurait été testé négatif.

"C'est réellement injuste qu'on n'ait pas eu de seconde chance parce qu'ils avaient assez de temps pour faire les tests et avoir les résultats avant mon premier match" déplore Damir Dzumhur qui était attendu lundi pour son premier match à Roland-Garros avant que les résultats des tests de son entraîneur Petar Popovic n'en décident autrement.

Un premier examen effectué jeudi dernier n'avait détecté aucune forme de virus chez les deux hommes. Trois jours après, le duo est soumis à un autre test qui, lui, s'est avéré positif pour l'entraîneur. La sentence a été immédiate, selon le protocole mis en place par le service médical de Roland-Garros. Damir Dzumhur et son staff ont été invités à quitter le tournoi. "C'est un mauvais sentiment d'être exclu d'un des meilleurs tournois de tennis" regrette le joueur.

"On a décidé d'attaquer Roland Garros"

"Mon coach a immédiatement fait les tests en arrivant" insiste le 114e mondial. Le test s'est avéré négatif selon le joueur qui a alors décidé d'en publier la preuve sur les réseaux sociaux, scandalisé par les résultats médicaux." Ce que je veux c'est la justice. Et ma justice a été rendue au moment des tests négatifs en Serbie. Ça a montré qu'on disait la vérité". 

Coronavirus : Le joueur bosnien Damir Dzumhur veut attaquer Roland-Garros en justice après en avoir été exclu

Le Bosnien reproche au tournoi d'avoir refusé de re-tester Popovic d'autant plus qu'un médecin lui-même affirmait que certains tests pouvaient être défectueux. "On a attaqué Roland-Garros en justice" affirme Dzhumur. Bien qu'il "ne voulait pas en arriver là", un sentiment d'injustice l'a poussé à agir. "La nuit dernière, l'avocat mon coach et moi avons lu ensemble ce que l'avocat a dit et écrit. Il a envoyé un e-mail à Roland Garros en leur demandant une compensation pour toutes les pertes financières, et s'ils refusent ça ira au tribunal" a-t-il ajouté.

Des dépenses engagées mais plus de revenu pour le joueur

Au-delà des gains assurés par la simple participation d'un joueur, celui-ci perd de l'argent à travers les billets d'avions achetés par exemple. Concrètement, en participant aux qualifications, le joueur s'assurait un gain de 10 000 euros qu'il ne touchera jamais. En revanche, il a déjà déboursé de l'argent pour ses billets pour se rendre au tournoi. Il est alors en situation de perte en marge du Grand Chelem. 

"Rien ne peut changer, je ne peux pas jouer le tournoi mais on essayera de gagner hors du terrain", s'est résigné Damir Dzhumur. "C'est arrivé à 3 ou 4 autres joueurs, avec qui nous sommes en contact, et j'espère que ça n'arrivera plus".