Cornet a les jambes à Strasbourg, mais la tête à Roland-Garros

Cette semaine, Alizée Cornet ne s’entraîne pas à Roland-Garros. La numéro un française préfère affûter ses armes et répéter ses gammes sur la terre battue de Strasbourg. Mais elle n’a qu’une obsession : la surface ocre de la Porte d’Auteuil. David Sandona et Olivier Gardette sont allés à la rencontre de la 29e joueuse mondiale, à quelques jours seulement du début des Internationaux de France.

Publié le , modifié le