Clothilde de Bernardi
La jeune Française Clothilde de Bernardi | THIERRY TAZE-BERNARD

Clothilde de Bernardi arrache sa qualification pour le 3e tour des qualifs

Publié le , modifié le

L'an dernier, la Corse avait été représentée par Laurent Lokoli, qui était sorti des qualifications de Roland-Garros. Cette année, Clothilde de Bernardi a repris le flambeau. Originaire de Bastia, la jeune fille de 20 ans s'est qualifiée pour le 3e tour des qualifications, en éliminant Anett Kontaveit, 2-6, 6-4, 6-4 en 1h27. Elle sera la seule Française à disputer un dernnier match pour entrer dans le tableau final.

Les jours changent, pas le résultat, ni la détermination de Clothilde de Bernardi. Hier, elle avait passé le 1er tour des qualifications sous la pluie, en trois sets (6-4 au 3e) aux dépens de la tête de série N.17. Aujourd'hui, sous un franc soleil bien chaud, elle a franchi le 2e tour, face à une joueuse qui est 123 places devant elle au classement WTA, en l'emportant 6-4 au troisième set.

Comme la veille, la Corse s'est battue sur tous les points, et s'est même permis d'effacer trois balles de break consécutives en fin de match (4-4). "Je ne me pose pas de question. J'ai essayé de ne pas penser au score, juste de jouer point après point, sinon je me serais mis de la pression." Et cela a marché. Et c'est sur le service adverse, et sur un dernier smash de l'Estonienne dans le filet, elle a conclu la rencontre.

"Un fort caractère"

Un soulagement, un bonheur au bout d'une rencontre qu'elle avait pas bien débutée: "J'ai très très mal commencé", avouait-elle. "Je n'avais aucune sensation, je faisais un peu n'importe quoi. J'étais vraiment tendue. Mais je n'ai pas lâché dans la tête. Je n'ai pas joué à mon meilleur niveau, mais je me suis arrachée car je voulais vraiment gagner ce match. J'ai été forte. Elle a fait quelques fautes, cela m'a remis en confiance, et j'ai essayé de tenir un peu mieux la balle dans le terrain. Et à la fin, je pense que le public a bien joué son rôle. Ca lui a peut-être mis un peu de pression. Moi, ça m'a motivé encore plus. Je suis vraiment vraiment contente."

Vendredi, elle sera la dernière Française encore en lice pour s'ouvrir les portes du tableau final. Et elle veut voir plus loin. Franchir d'abord les qualifications, c'est son objectif présent: "Si je passe les qualifs, après le but sera de passer un tour dans le tableau. Puis un autre..." Ce n'est pas un rêve, juste un espoir à portée de main. Ensuite, elle veut monter de catégorie dans les tournois, elle qui a été cantonnée jusque-là aux 25 000 dollars. Et lorsqu'on lui demande ce qui se passe entre les joueurs corses et les qualifications à Roland-Garros, elle répond dans un grand sourire: "On a un fort caractère." Hier, elle annonçait sa volonté d'intégrer le Top 200 "très vite". Actuelle 315e mondiale, elle en prend le chemin.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze