Eugénie Bouchard
Eugénie Bouchard continue de grimper dans la hiérarchie du tennis féminin | MIGUEL MEDINA / AFP

Bouchard : "Prête pour le combat"

Publié le , modifié le

Déjà demi-finaliste à l'Open d'Australie, Eugénie Bouchard s'est hissée ce mardi dans le dernier carré de tournoi de Roland-Garros en venant à bout de Carla Suarez Navarro (7-6, 2-6, 7-5). Fin prête à affronter Maria Sharapova, la Québecoise ne se fixe aucune limite, consciente "d'écrire un peu l'histoire du tennis au Canada".

- Comment avez-vous réussi votre retour dans le troisième set ?
Eugénie Bouchard : "Je me suis battue. Je savais que (Suarez Navarro) était une très bonne adversaire, notamment sur terre battue. Je m’attendais à un combat difficile et j’y ai eu droit, mais je suis très fière de la façon dont je suis restée dans le match. Il y a eu des hauts et des bas, mais j’ai essayé d’oublier le score et de jouer mon tennis en lâchant mes coups. Je pouvais être menée 5-2 ou 4-1, peu importe, je me disait toujours : ‘ne t’inquiète pas, continue’. En fin de compte, cela a payé."

"Un grand moment"

- Avez-vous été surprise par le soutien du public parisien ?
E.B.: "Les réactions du public étaient très positives, j’ai senti qu’il me soutenait pendant le troisième set. C’était une atmosphère vraiment cool. Jouer à ce niveau d’un tournoi du Grand Chelem et sentir le public derrière soi, c’est un grand moment."

- Vous allez jouer Maria Sharapova en demi-finale.  Quelles sont vos relations avec elle sur le circuit ?
E.B.: "Nous nous connaissons mais nous ne sommes pas des amies. Quand j’étais petite, je la regardais jouer, notamment lorsqu’elle était en finale à Wimbledon, et je me disais : ‘ce qu'elle fait, c'est incroyable, je veux faire la même chose’. J’ai beaucoup de respect pour elle, mais maintenant que nous sommes en demi-finale…  je me prépare pour une bataille, un combat."

"Faire comme Roger!"

- Comme vous, Sharapova est très forte mentalement…
E.B.: "Oui, elle est extrêmement solide. Son mental est l’une de ses plus grandes forces. Mais je serai prête pour le combat. J’attends ce défi avec impatience."

- Vous étiez déjà la première canadienne demi-finaliste à Melbourne, maintenant vous êtes la première ici, à Paris… 
E.B.: "Oui, c’est vraiment particulier. Je suis fière d'écrire un peu l'histoire du tennis au Canada.  Mais je ne suis qu’à deux demi-finales d’affilée : mon objectif, c’est de faire comme Roger, 20 de suite! Non, je blague, mais je suis vraiment heureuse de jouer si bien dans les plus grands tournois, je suis fière de ce que j’ai fait, et j’ai envie de continuer sur cette voie."

Vidéo: l'interview d'Eugénie Bouchard après sa victoire sur Suarez