Tomas Berdych, 8e de finale
Le tennisman tchèque Tomas Berdych | PATRICK KOVARIK / AFP

Berdych neutralise Isner

Publié le , modifié le

Tomas Berdych a maîtrisé la puissance de feu de John Isner en 8e de finale de Roland-Garros, pour s'imposer en trois sets et 1h51 de jeu (6-4,6-4,6-4). Dans chaque manche, le Tchèque a breaké son adversaire américain sur sa première mise en jeu avant de dérouler. Il affrontera Federer ou Gulbis pour une place en demi-finale, son meilleur résultat Porte d'Auteuil.

Sans une fin de match où John Isner a chèrement vendu sa peau, au point de s'offrir une balle de break sur le service de son adversaire, Tomas Berdych aurait livré trois sets identiques (34 minutes de jeu sur les deux premiers, 43 pour le dernier). Solide sur sa mise en jeu - il n'a concédé que deux balles de break - le Tchèque a commencé chaque set tambour battant puis joué au gestionnaire modèle. D'emblée, le Tchèque s'est emparé de la mise en jeu du solide américain. Huitième de finaliste pour la première fois aux Internationaux de France, Isner ne s'en est jamais vraiment remis. Bondissant sur chaque balle de la tête de série numéro 10, Berdych l'a obligé à jouer de longs points et à forcer ses coups. Une tactique payante. Avec 29 fautes directes au compteur, le Floridien n'a jamais pu l'inquiéter, d'autant qu'il n'a gagné aucun point lorsqu'il y a eu plus de neuf échanges.

Sûr de sa force et profitant de la fatigue de John Isner, vainqueur de Robredo au terme d'un marathon au 3e tour, le numéro 6 mondial a signé deux jeux blancs dans chacun des trois sets. Ses trois balles de break converties sur les huit obtenues, deux balles de set et une balle de match lui ont ensuite suffi pour l'emporter. Eliminé dès le 1er tour par Gaël Monfils l'an passé, Tomas Berdych signe avec ce succès la deuxième plus belle performance de sa carrière sur la terre battue parisienne. En 2010, Robin Soderling l'avait sorti en demi-finale. Pour espérer retrouver le dernier carré, le double tenant de la Coupe Davis devra se défaire de Federer ou de Gulbis.

Vidéo: La fin de match entre Berdych et Isner

Jerome Carrere