Benoît Paire: "Je pense que Fognini est plus fou que moi"

Benoît Paire: "Je pense que Fognini est plus fou que moi"

Publié le , modifié le

Benoît Paire qui a dominé le Portugais Gastao Elias en cinq sets (5-7, 6-3, 4-6, 6-4, 6-2), s'est dit satisfait de gagner en cinq sets, et "impatient de gagner" contre Fabio Fognini, un joueur qu'il apprécie beaucoup, car il lui ressemble dans ses excès. "Je pense qu'il est plus fou que moi, même si je suis bien touché quand même", a même expliqué le natif d'Avignon qui espère faire au moins aussi bien qu'en 2013, lorsqu'il avait atteint le troisième tour de Roland-Garros.

Quel est votre sentiment après cette victoire en cinq sets ?
Benoît Paire :  Je suis très content. J'aurais préféré gagner en 3, 4 sets mais le plus important c'était aujourd'hui de gagner. (…) Cela va être compliqué à qualifier quelqu'un qui a déjà gagné 3 matchs, qui connaît les conditions, qui connaît les balles. Je savais que ce serait un match dur. (…) Pour moi, c'est une grande satisfaction de gagner en 5 sets à Roland Garros. Chaque victoire est belle. Je suis content d'en être sorti et d'avoir un deuxième tour à jouer. (…) Je n’ai jamais baissé les bras alors que par moments, c'était un peu dur. Mes coups ne partaient pas bien et finalement je me suis accroché, je n'ai pas baissé les bras et je me suis dit : essaie de te battre, tu as été battu longuement l'an dernier. C'est ce qu'il fallait faire, je suis content d'en être sorti. C'est une belle victoire et content d'être dans le tournoi et de pouvoir jouer un deuxième tour contre Fabio.

Que pensez-vous de votre prochain adversaire, Fabio Fognini ?
BP : Cela m'excite un peu de jouer Fabio, c'est un joueur que j'apprécie énormément. J'adore le regarder jouer, je vais le voir jouer. C'est fantasque, j'aime cela ! On va se tirer une bonne bourre. (…) J'adore son jeu, j'ai envie de gagner, j'ai envie de me retrouver au troisième tour. Il est particulier mais il faudra faire abstraction. On est à un partout au niveau des rencontres. C'est intéressant. Je suis impatient de gagner ce match. Je pense qu'il est plus fou que moi, même si je suis bien touché quand même. Il est capable de faire n'importe quoi aussi. On est à Roland Garros c'est un Grand Chelem, il joue très bien en ce moment. Il a battu deux fois Nadal cette année. Ce sera un match très difficile. Il faudra que je récupère bien. On est à Roland Garros, il y a le public français derrière. J'espère arriver à mieux jouer et être plus libéré et gagner ce match pour avoir un troisième tour à jouer. Ce sera compliqué mais j'ai hâte d'y être quand même.

Quelle est la meilleure stratégie pour le battre ?
BP : Même si c'est un joueur particulier, il a une base de jeu que l'on connaît. Bon coup droit, il fait moins de choses en revers. Le problème, c'est son mental. Il faudra s'appuyer sur cela. Son style de jeu est très simple. Il faudra bien servir, l'agresser sur les secondes balles, monter sur le revers, jouer un maximum de revers. C'est très simple. C'est un joueur de terre battue classique. Il est capable de faire des coups de génie. Il faudra surtout bien commencer et j'espère surtout être en forme physiquement parce que là, 5 sets... Je n'ai pas joué pendant 8 mois l'année dernière. Cela va être dur. J'ai confiance. Je sais que je suis capable de le battre. Surtout ici à Roland Garros. (…) Il va falloir gagner le match quoi qu'il se passe sur le terrain même s'il pète les plombs ou si c’est moi qui m'énerve. C'est simplement cela que je vais me dire avec l'entraîneur. C'est simplement moi et comment je vais jouer et essayer d’être libéré.

francetv sport @francetvsport