Benoît Paire enlisé face à Bautista Agut

Benoît Paire enlisé face à Bautista Agut

Publié le , modifié le

Benoît Paire a été incapable de se défaire de l'Espagnol Roberto Bautista Agut, lors du 2e tour de Roland-Garros, en s'inclinant 6-4, 7-6 (7/4), 6-2. Arrivé en manque de confiance à ces Internationaux de France, l'Avignonnais n'a pas pu créer de miracle contre la tête de série N.27.

C'était le pire tirage au sort pour Benoît Paire. Affronter Roberto Bautista Agut, sur terre-battue, dès le 2e tour, ce n'était pas un cadeau. Ca l'était d'autant moins que le Français ne l'avait jamais battu lors de leurs trois premiers duels, tous disputés sur dur. Et ça l'était encore moins étant donné les énormes difficultés de l'Avignonnais à se remettre de ses douleurs au genou. Et sans compter son habituelle tendance à s'énerver tout seul, à sortir du match, à trouver des excuses pour mieux accélérer sa chute.

Eliminé au 1er tour successivement à Monte-Carlo, Barcelone et Madrid, Benoît Paire avait retrouvé le sourire en écartant au 1er tour Alejandro Falla, en quatre sets. Et son début de match semblait prolonger l'embellie, avec un break d'entrée. Mais l'Espagnol n'est plus ce joueur méconnu du circuit, capable de sortir des ténors comme en 2014 (Berdych, Tipsarevic, Dimitrov, Anderson, Paire...) alors qu'il avait débuté l'année au 8e rang mondial. Désormais, il occupe la 29e place au classement ATP, fruit de ses belles performances dans la première partie de la saison (demie à Auckland, 8e en Australie et à Indian Wells, demie à Madrid). Coureur infatigable en plus d'être bon tacticien, le natif de Castellon de la Plana, il recollait immédiatement (1-1), faisait la course en tête jusqu'à s'emparer une deuxième fois du service du Français, sur le dernier jeu de la manche (6-4). 

Une défaite mais pas de douleur

Le deuxième set démarrait de la même manière que le premier, avec un break rapide de l'Avignonnais (2-0). Mais il perdait son avantage au septième jeu (4-4), refaisait le break (5-4) pour reperdre aussitôt son engagement (5-5). Les deux hommes un jeu décisif, dominé par l'Espagnol, et marqué par une jolie glissade vaine de Paire (7/4). Dans la foulée, Benoît Paire cédait son service (1-0) et ne parvenait jamais à revenir. Il s'inclinait en 2h10 de jeu. Malheureusement, ce n'était même pas une surprise. Mais il avait annoncé que s'il ressentait la moindre douleur à son genou, il s'arrêterait. C'est peut-être la seule bonne petite nouvelle. "Je suis très content d'avoir été pu jouer", se réjouisait-il d'ailleurs après son match. "Aucune douleur au genou, mais c'était physiquement difficile. Je ne me suis entraîné que trois jours avant le 1er tour, et hier j'ai joué en double. Les sensations reviennent, et s'en vont, et reviennent. Mais le plus important, c'est que je puisse revenir, jouer à 100%. Je dois désormais m'entraîner pour retrouver le rythme de la compétition."

Vidéo: Fin de l'aventure pour Paire

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze