Victoria Azarenka
La Bélarusse Victoria Azarenka | AFP - ERIC FEFERBERG

Azarenka, un abandon au bout de la souffrance et des larmes

Publié le , modifié le

Peu épargnée ces dernières années par les blessures, Victoria Azarenka a de nouveau soumis son corps à rude épreuve, lors de son 1er tour à Roland-Garros. Touchée au genou au milieu du deuxième set, l'ancienne N.1 mondiale, bien revenue au sommet puisqu'elle occupe la 5e place à la WTA, a dû abandonner face à l'Italienne Karin Knapp qui s'impose 6-3, 6-7 (6/8), 4-0, abandon.

Victoria Azarenka rêvait de refaire parler d'elle à Roland-Garros. Demi-finaliste en 2013, quart de finaliste en 2011 comme en 2009, elle n'atteindra pas son objectif. La faute à son adversaire, Karin Knapp, 118e mondiale, qui l'avait déjà battue au même stade du tournoi en 2007 mais pas seulement. Malmenée par l'Italienne, la Bélarusse avait déjà concédé la première manche 6-3, et sur un appui en retour de service, elle s'est fait mal au genou alors que le score était de 3-3. La douleur n'a jamais disparu, mais la joueuse a repoussé ses limites. Mieux, elle a poussé son adversaire à un combat en trois manches.

Vidéo: La blessure d'Azarenka

Avec toute la combativité et la hargne qui la caractérisent, la 5e mondiale a poursuivi le match, et a même débreaké à 5-4 alors que la Transalpine servait pour conclure la rencontre, et une deuxième fois à 6-5. Dans le jeu décisif, elle a même sauvé une balle de match, sur un superbe coup droit décroisé. Diminuée, et peu en confiance tant physiquement que tennistiquement (elle restait sur deux défaites à Madrid et au 1e tour à Rome), elle a tenu le coup pour arracher le deuxième set (8/6). Au courage, et même en larmes, Azarenka tentait de poursuivre l'aventure. Mais sur une jambe, c'était mission impossible. A 4-0 pour Knapp, elle s'est résolue à abandonner. 

Vidéo: Les larmes d'Azarenka

 

Victorieuse à Indian Wells et à Miami, elle pensait que 2016 serait l'année de son renouveau. Elle pouvait même représenter de nouveau la joueuse la plus à même de succéder à Serena Williams sur le trône mondial. Cette défaite au 1er tour de Roland-Garros marque un coup d'arrêt.