Petra Kvitova
Petra Kvitova au service | AFP - Thomas Coex

Roland-Garros: Jour 5

Publié le , modifié le

Une journée hors-normes, c'est un peu le résumé de la cinquième journée à Roland-Garros. Les favorites ont été expéditives. Raonic a servi à 228 km\h. Clément est parti en deux minutes et Mathieu a gagné en 5h41.

Mathieu entre dans la légende

Paul-Henri Mathieu est entré dans la légende de Roland-Garros en remportant un match de marathonien face à John Isner (4)6-7, 6-4, 6-4, 3-6, 18-16. Le tout en 4h41 de match, soit le deuxième match le plus long de l'histoire de la Porte d'Auteuil. Lui qui était réputé pour avoir les nerfs qui flanchent. Lui qui avait pour (mauvaise) réputation de lâcher en cinq sets. Il a pris sa revanche. Et de quelle manière ! Face à la tête de série numéro 10, il a réalisé le match le plus abouti de sa carrière. Au bout du suspens, sur sa septième balle de match, devant un public complètement acquis à sa cause.

Les patronnes foncent !
Hormis le feuilleton Williams et la série B Marion Bartoli, les favorites du tableau féminin ont répondu présent. Mieux, elles déroulent sans trop de problème. La plus impressionnante est la Tchèque Petra Kvitova, vainqueur de Wimbledon 2011, qui a marché sur Urszula Radwanska 6-1, 6-3. De son côté, l’ex-N.1 mondiale Caroline Wozniacki, a dominé l’Australienne Jarmila Gajdosova 6-1, 6-4. Moins fringuante mais toujours redoutable à Roland-Garros, Francesca Schiavone ira au 3e tour après son succès en trois manches sur la Bulgare Tsvetana Pironkova 2-6, 6-3, 6-1.

Raonic flashé à 228 km/h
Pris en flagrant délit par les radars du court N.3, Milos Raonic ne passera pas une nuit au poste du XVIème arrondissement. Le service du Canadien a pourtant été flashé à 228 km/h lors de son deuxième tour contre l’Américain Jesse Levine. Et Raonic de foncer à vive allure grace à une victoire en trios manches 6-4, 7-5, 6-2. Côté gros bras suivent Jo-Wilfried Tsonga (227 km/h) et John Isner (222 km/h).

Clément, deux minutes chrono
La page Roland-Garros se tourne pour Arnaud Clément après quinze participations. L’Aixois a perdu les quatre points disputés d'une partie interrompue la veille par la pluie alors que son adversaire belge, David Goffin, plus jeune de treize ans, menait 3-6, 7-6, 0-6, 6-2, 5-1 au cinquième set. "Quand on reprend comme ça c'est toujours délicat, il avait une grosse avance, ça a été assez rapide", a commenté Clément, tout sourire malgré cette défaite rapidement consommée sur le court N.1, lui aussi bientôt détruit.