Robles Xiang Richardson en finale des Mondiaux
Robles et Xiang en même temps après la dernière haie, mais c'est Richardson qui est champion du monde à l'arrivée | AFP - Kim Jae-Hwan

Robles, de l'or à la déchéance

Publié le , modifié le

Pendant presque 1h, Dayron Robles a été champion du monde du 110m haies. Mais la bataille a été trop intense à Daegu. A l'issue d'un final acharné avec le Chinois Xiang, le Cubain lui a touché la main par deux fois, ce qui est interdit par le règlement et qui a en plus freiné son adversaire en passe alors de prendre la tête. Les juges ont statué et ont décidé de le disqualifier pour obstruction. L'Américain Jason Richardson hérite donc de l'or, Xiang de l'argent.

Ce devait être l'épreuve la plus intense de ces Championnats du monde. Et ce 110m haies a tenu toutes ses promesses, et même beaucoup plus. Entre le Cubain Robles, les Américains Oliver et Richardson, sans oublier le Chinois Liu, les meilleurs du monde étaient au rendez-vous de la finale.

Bien partis, Jason Richardson et Dayron Robles ont longtemps fait la course en tête, avant que Liu Xiang ne fasse son retard pour prendre les commandes à trois haies de l'arrivée. C'est à ce moment là que la main du Cubain touchait celle du Chinois, participant à son déséquilibre et à une grossière faute sur la dernière haie, l'élan de l'ancien champion du monde 2007 étant arrêté. Le champion olympique 2004 trouvait tout de même les ressources de se relancer pour ne pas disparaitre du podium. Mais ce ralentissement était salutaire pour Robles, qui reprenait la tête et cassait le buste juste devant Richardson, puis Liu, avec un temps de 13"14, pour 13"16 à l'Américain, et 13"27 au Chinois.

Champion olympique à Pékin après le forfait de Liu devant son public, Dayron Robles n'aura obtenu la couronne mondiale que durant moins d'une heure. Les juges, après réclamation du principal lésé, ont en effet décidé de le disqualifier pour obstruction, offrant du même coup l'or à Richardson, l'argent à Xiang et le bronze à Andrew Turner, arrivé à égalité avec l'un des autres favoris, passé à côté de l'événement, David Oliver. Son invincibilité en 2010 est venue trop tôt, mais il aurait pu monter sur le podium grâce à cette disqualification. Il reste au pied au contraire de son compatriote, premier Américain champion du monde depuis l'extraordinaire Allen Johnson en 2003, et qui conforme tout son potentiel, lui qui avait été champion du monde cadets du 110m et du 400m haies en 2003.

Voir la video