Robert Stéphane revers Roland-Garros 2011
Stéphane Robert lors de son entrée dans les qualifications de Roland-Garros | AFP - Jacques Demarthon

Robert montre la voie aux qualifs

Publié le , modifié le

A 30 ans, Stéphane Robert (N.31) a gagné son billet pour le 2e tour des qualifications de Roland-Garros face à l'Allemand Simon Stadler, 248e mondial, 6-3, 6-3. Il affrontera le Colombien Farah, tombeur de Gianni Mina 6-4, 6-2. Olivier Patience est tombé contre le Tchèque Pospisil (N.6) 6-3, 7-6. David Guez a lutté pour éliminer l'Italien Crugnola 6-7, 6-4, 6-1. Qualification également de Marc Gicquel devant le Slovène Zemlia.

Robert et Guez, discrets mais vainqueurs

En janvier dernier, il était parvenu pour la première fois à se sortir d'un tableau de qualification d'un Grand Chelem. Après trois échecs (Roland-Garros, US Open, Wimbledon en 2009), Stéphane Robert avait survécu pour tomber avec les honneurs au 1er tour contre le 14e mondial, Nicolas Almagro, en quatre manches. Sur les courts de la Porte-d'Auteuil, il a été deux fois intégré au tableau final, pour autant de défaites au 1er tour. Cette année, il "espère accéder au tableau final", et sa victoire tout en maîtrise (6-3, 6-3) contre l'Allemand Stadler, qui lui rendait 108 places au classement ATP, est un excellent démarrage. "C'est bien de gagner en deux sets. Cela permet de s'économiser car il reste deux matches à gagner pour se qualifier", disait-il à la sortie du court N.7, après 58 minutes de match. "Roland-Garros, c'est LE tournoi pour n'importe quel Français." Sur ce même court, David Guez lui a succédé. Après un délicat premier set contre Marco Crugnola, perdu au jeu décisif (7/2), le Marseillais a peu à peu pris la mesure du 227e mondial, pour l'emporter au bout de près de 2h30 de combat 6-7, 6-4, 6-1. En revanche, ce court n'a pas permis à Olivier Patience de retrouver les sensations et le niveau qui lui avait permis de faire frémir pendant cinq sets Novak Djokovic en 2007. Tombé au 222e rang mondial, il a subi la loi du Tchèque Jaroslav Pospisil (N.6), le 104e joueur ATP s'imposant 6-3, 7-6 (8/6).

Josselin Ouanna avait toutes les cartes en main pour espérer entrer dans le tableau. Mais le Français n'a pas su se hisser au niveau, subissant la loi de l'Australien Mariko Matosevic 6-4, 6-3.Eric Prodon a réussi à se tirer du piège en écartant l'Australien Carsten Ball 6-4, 6-2., tout comme Augustin Gensse qui a battu le Japonais Ito Tatsuma 7-6, 6-1, et Romain Jouan, qui  a battu l'Australien Jones Lemke 6-1, 7-5, et Charles-Antoine Brézac qui a pris le meilleur sur l'Argentin Juan Pablo Brzezicki 6-4, 7-6

Le court N.17 n'a pas souri à Gianni Mina, qui en est sorti vaincu après 1h11 de match. Grande attraction du 1er tour de Roland-Garros 2010, avec son invitation qui l'avait placé face à Rafael Nadal au 1er tour, le gaucher a subi la loi du Colombien Farah (6-4, 6-2). "Cela me parait loin", se souvient-il au sujet de l'an dernier. "J'ai eu une année difficile depuis, mais je reviens bien et j'espère continuer à progresser.J'aurais dû mettre plus d'intensité dès le début du match. A la fin, c'était mieux, mais trop tard pour retourner la situation. Il y a quand même eu de bonnes choses. Je suis bien physiquement et tennistiquement. " Ne parvenant pas à se procurer la moindre balle de break, Gianni Mina voit son parcours s'arrêter très rapidement. Son adversaire affrontera un autre Français au prochain tour, puisque c'est Stéphane Robert qui est placé sur son chemin.

La première journée de ces qualifications commence à se révéler lourde pour les représentants tricolores. Après Mina, Grégoire Burquier (228e mondial) et Pierre-Hugues Herbert (436e mondial) ont mordu la poussière, après un joli combat. Le premier a subi la loi du Brésilien Dutra Da Silva (142e ATP) 7-6 (7/3), 7-6 (7/3) alors que le deuxième a fini par tomber contre le Chilien Paul Capdeville (N.32), ancien 76e mondial, 6-3, 3-6, 6-3. Le Monégasque Jean-René Lisnard ne retrouvera pas le tableau principal, battu après avoir longuement lutté par le Belge Steve Darcis. Un premier set remporté 10-8 dans le jeu décisif après près d'une heure trente de match n'a pas permis au 684e mondial de garder la main, finissant par s'incliner 6-7, 7-5, 9-7 au bout du premier marathon parisien (3h54 de jeu). Nicolas Devilder a également mordu la poussière face à Andreas Beck. L'Allemand, tête de série N.17, a fini par s'imposer en 2h40 7-6 (7/2), 6-7 (5/7), 6-3, après avoir frôlé la victoire en deux manches sèches lors du jeu décisif. Pas de surprise non plus pour le jeune tricolore Albano Olivetti qui a fini par céder devant le Brésilien Julio Sivla qui s'est imposé 6-7 (6/8), 6-3, 10-8.

L'une des originalités de ce 1er tour s'est déroulée sur le court N.15. Le premier match du jour opposant en effet Alex Kuznetsov à Andrey Kuznetsov. Si les deux hommes sont nés en Russie, que les deux hommes sont séparés de quatre ans, le premier est Américain et le deuxième Russe, et ils n'ont pas de lien de parenté. Et c'est le Russe, vainqueur de Wimbledon junior en 2009, qui s'est imposé 6-3, 6-4.
Le N.1 du tournoi, l'Américain Alx Bogomolov Jr, a eu toutes les peines pour franchir le cap de ce 1er tour. Face au Brésilien Ricardo Hocevar, 250e mondial, le 84e du classement ATP a eu besoin de 2h14 pour s'imposer dans un troisième set acharné 6-3, 2-6, 9-7.

Résultats du 1er tour des qualifications

Stéphane Robert (FRA/N.31) bat Simon Stadler (ALL) 6-3, 6-3
Robert Farah (COL) bat Gianni Mina (FRA) 6-4, 6-2
Bjorn Phau (ALL) bat Bobby Reynolds (USA/N.9) 6-3, 6-2
Andrey Kuznetsov (RUS) bat Alex Kuznetsov (USA) 6-3, 6-4
Illya Marchenko (UKR/N.4) bat Evgeny Korolev (KAZ) 7-6 (7/4), 6-1
Ivo Minar (TCH/N.28) bat Yuri Schuklin (KAZ) 4-6, 6-2, 6-1
Sébastien Decoud (ARG) bat Konstantin Kravchuk (RUS) 7-6 (7/4), 6-2
Rik De Voest (AFS) bat Ivo Klec (SVQ) 6-3, 7-6 (7/5)
Carlos Salamanca (COL) bat Ivan Navarro (ESP) 6-3, 3-6, 6-3
Rogerio Dutra da Silva (BRE) bat Grégoire Burquier (FRA) 7-6 (7/3), 7-6 (7/3)
Alex Bogomolov Jr (USA/N.1) bat Ricardo Hocevar (BRE) 6-3, 2-6, 9-7
Paul Capdeville (CHI/N.32) bat Pierre-Hugues Herbert (FRA) 6-3, 3-6, 6-3
Steve Darcis (BEL/N.26) bat Jean-René Lisnard (MON) 6-7 (8/10), 7-5, 9-7
Federico Del Bonis (ARG) bat Reda El Amrani (MAR) 6-3, 6-4
Simon Greul (ALL/N.27) bat Matteo Viola (ITA) 2-6, 6-0, 7-5
Victor Crivoi (ROU) bat Alexander Kudryavtsev (RUS) 6-3, 6-1
Lukasz Kubot (POL/N.11) bat Peter Polansky (CAN) 6-7 (3/7), 6-1, 6-0
Bastian Knittel (ALL) bat Igor Sijsling (HOL) 6-3, 6-4
David Guez (FRA) bat Marco Crugnola (ITA) 6-7 (2/7), 6-4, 6-1
Gilles Muller (LUX/N.20) bat Jesse Witten (USA) 6-3, 6-7 (3/7), 6-3
Izak Van Der Merwe (AFS/N.29) bat Jurgen Zopp (EST) 6-1, 7-6 (7/3)
Cedrik-Marcel Stebe (ALL) bat Amer Delic (BIH) 6-4, 7-6 (7/2)
Lukas Lacko (SVQ/N.15) bat Frank Dancevic (CAN) 6-2, 6-2
Eduardo Schwank (ARG) bat Ruben  Bemelmans (BEL) 6-4, 6-2
Albert Ramos (ESP/N.16) bat Peter Luczak (AUS) 4-6, 7-5, 6-4
Agustin Velotti (ARG) bat Victor Estrella (DOM) 6-2, 3-6, 6-1
Leonardo Mayer (ARG) bat Martin Fischer (AUT/N.30) 6-4, 6-3
Daniel Munoez-De La Nava (ESP) bat Uladzimir Ignatik (BLR) 6-3, 6-1
Franco Skugor (CRO) bat Marek Semjan (SVQ) 6-3, 7-5
Stephane Bohli (SUI) bat Ilija Bozoljac (SRB) 6-3, 6-2
Juan Sebastian Cabal (COL) bat Guillermo Olsao (ESP) 6-3, 6-3
Jan Hernych (TCH) bat Andres Molteni (ARG) 6-1, 3-6, 6-0
Jaroslav Pospisil (TCH/N.6) bat Olivier Patience (FRA) 6-3, 7-6 (8/6)
Evgeny Donskoy (RUS) bat Thiago Alves (BRE) 3-2, abandon
Javier Marti (ESP) bat Andrej Martin (SVQ) 4-6, 7-6 (7/2), 6-3
Andreas Beck (SVQ/N.17) bat Nicolas Devilder (FRA) 7-6 (7/2), 6-7 (5/7), 6-3
Marius Copil (ROU) bat Marco Chiudinelli (SUI) 6-4, 6-4
Julio Silva (BRE) bat Albano Olivetti (FRA) 6-7 (8/10), 6-3, 10-8
Marc Gicquel (FRA) bat Grega Zemlia (SLo) 6-4, 6-4
Alejandro Falla (Col/N19) bat Jonathan Eysseric (FRA) 6-3, 6-7 (4/7), 6 -4
Augustin Gensse (FRA) bat Ito Tatsuma 7-6, 6-1
 Romain Jouan (FRA) bat  Jones Lemke (AUS) 6-1, 7-5
Charles-Antoine Brézac (FRA) bat Juan Pablo Brzezicki (ARG) 6-4, 7-6