Richard Gasquet
Richard Gasquet en souffrance face à Dimitrov lors de son deuxième tour | AFP - Patrick Kovarik

Richard Gasquet souffre mais passe

Publié le , modifié le

Après 3h26 de jeu, Richard Gasquet, tête de série N.17, s'est qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros, en battant le Bulgare Grigor Dimitrov en quatre sets 5-7, 7-5, 6-2, 6-3. Il rencontrera au prochain tour l'Allemand Tommy Haas ou l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky.

Dimitrov victime de crampes...

Gasquet a sauvé sa peau en débreakant pour égaliser à 5-5 dans le deuxième set, après un échange interminable de 32 coups. Jusque-là, Dimitrov, 87e mondial,  avait mené les débats. Le match a basculé à cet instant-là. Ivre de douleur, après avoir été victime d'une crampe à la jambe gauche à la fin de cet échange, Dimitrov, 21 ans, s'est longuement roulé par terre, sans pouvoir se relever.  Après y être parvenu, il a dû concéder les deux jeux suivants en renonçant même à essayer de bouger. Le Bulgare s'est lancé dans le troisième set sans à peine pouvoir se "bouger". Mais le Français, trop conciliant, a tardé à décider de quelle attitude à adopter.

Gasquet a "puisé dans ses ressources"

Finalement, Gasquet, tête de série N.17, s'est résolu à faire courir son adversaire, en abusant des amorties. Le Bulgare a cédé le set, mais il retrouvé progressivement l'intégralité de ses moyens physiques. A nouveau capable de bouger à sa convenance, il a encore montré l'étendue de son talent au quatrième set. Gasquet, à son tour au bord des crampes, a réussi à faire la différence dans un sixième jeu extrêmement disputé, après quelques échanges de haute volée. Mais que ce fut dur ! Pour preuve, sur 275 points joués lors de cette rencontre, Gasquet n'a réussi que 43 coups gagnants contre 60 pour son adversaire.

"Je suis fatigué", a avoué le Biterrois. "J'ai dû puiser dans mes ressources. C'était difficile. Il a vraiment un énorme talent. Il était plus fort que moi sur les deux premiers sets. Mais j'étais prêt à me battre jusqu'au bout. Je suis très heureux d'être passé. "C'est vrai que je me suis vu proche de la défaite, j'ai eu peur."

Gasquet: "un match difficile"

Voir la video

Gilles Gaillard