Rétro : Les 10 sportifs de la décennie

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Usain Bolt
Usain Bolt lors des Mondiaux 2011. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Entre 2010 et 2019, ils ont brillé dans leur discipline. Certains l’ont même transformée, révolutionnée. En repoussant les limites, ils ont ainsi marqué la décennie sportive, voire même l’Histoire du sport. Chacun à leur façon, chacun sur le terrain. Voici nos 10 sportifs des années 2010.

► Usain Bolt

Rétro : Les 10 sportifs de la décennie

Impossible de commencer ce classement sans évoquer le plus grand sprinteur de tous les temps, sûrement le plus grand athlète de l’Histoire : Usain Bolt. A 33 ans, le Jamaïcain a certes explosé aux yeux du monde en 2008, et pris sa retraite en 2017, mais il a régné sur les pistes d’athlétisme comme personne avant lui. Oui, ses records du monde lunaires datent de 2009, mais entre 2010 et 2017, Bolt a tout raflé ou presque : deux triplés olympiques sur 100m, 200m et 4x100m (Londres 2012, Rio 2016) et 8 titres mondiaux. Qui a dit que la Foudre ne frappait qu’une fois ? Seules fausses notes : son faux départ en finale du 100m des mondiaux de Daegu en 2011, et sa sortie ratée à ceux de Londres en 2017 (seulement troisième sur 100m). Le Jamaïcain a aussi déridé une épreuve jusque-là trop sérieuse. Par politesse, on n’évoquera pas sa tentative de reconversion en football, qui l’a conduit du Borussia Dortmund à un sombre club australien, en passant par la Norvège. Dans le doute, Usain Bolt en touche.

► Marcel Hirscher

Marcel Hirscher
Marcel Hirscher © FABRICE COFFRINI / AFP

L’Autrichien est peut-être au ski ce qu’Usain Bolt est à l’athlétisme : l’empereur incontesté. D’ailleurs, comme le Jamaïcain il a pris sa retraite assez tôt, à 30 ans à peine. Mais comment en vouloir à Marcel Hirscher, qui entre 2012 et 2019 a régné sans partage sur la coupe du monde de ski ? La preuve : l’Autrichien a remporté huit globes de cristal consécutifs : du jamais vu. Ajoutez à cela 11 médailles en quatre mondiaux, dont 7 titres, et vous obtenez le meilleur skieur de l’Histoire. Petit bémol dans la carrière de l’ogre autrichien : les Jeux Olympiques. En trois olympiades, Hirscher n’a récolté « que » 3 médailles, dont deux d’or en 2018. Suffisant à son goût sans doute, puisque il a raccroché ses skis en direct à la télévision nationale début septembre. Une annonce si importante pour ses compatriotes qu’elle a entraîné le report d’un débat électoral. Hirscher président ?

► Teddy Riner

Teddy Riner, lors de son 9e sacre mondial à Budapest
Teddy Riner, lors de son 9e sacre mondial à Budapest © AFP - ATTILA KISBENEDEK

Tout aussi intraitable que le skieur autrichien, le judoka français n’est, lui, pas retraité. A 30 ans, Teddy Riner a certes sauté les mondiaux de 2019, mais pour mieux revenir aux Jeux de Tokyo l’été prochain. S’il pratique un sport peu médiatisé en Europe, sa place dans ce classement est justifiée par une seule statistique : Riner est invaincu depuis 152 combats, soit depuis le 13 septembre 2010 et une finale de mondiaux « toutes catégories » perdue à Tokyo. Depuis, il a glané six titres de champion du monde consécutifs, portant son total à 10, et deux titres olympique. Bref, avec ses 139 kg, Riner écrase la concurrence. Le Français vise un troisième titre olympique l’été prochain à Tokyo. Un couronne de lauriers qui sacraliserait Riner empereur des tatamis au pays du judo, là même où il perdait son dernier combat au début de la décennie. Alors, attention au Bis repetita ?  

► Christopher Froome

Chris Froome
Chris Froome © Kunihiko Miura / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

Pas le plus populaire des athlètes de cette liste, mais impossible de passer à côté du cycliste britannique dans les années 2010. Symbole du pragmatisme imbattable de l’équipe Sky, Christopher Froome a remporté quatre Tours de France, deux d’Espagne et un d’Italie. En 2018, il s’est même invité à la table d’Eddy Merckx et Bernard Hinault en remportant les trois grands tours consécutivement. Désigné « Vélo d’or » en 2013, 2015 et 2017, il a remporté 14 étapes sur les Grands Tours, et trois médailles de bronze olympique en contre-la-montre individuel et par équipes. Un palmarès XXL terni par des soupçons de dopage sur la Vuelta 2017, pour lesquels il a été blanchi. A 34 ans, le Kenyan blanc court toujours après un cinquième Tour. Ou parfois, sur la route du Tour…

► Lionel Messi

Lionel Messi détient le record absolu de Ballon d'Or
Lionel Messi détient le record absolu de Ballon d'Or © FRANCK FIFE / AFP

A l’instar d’Usain Bolt en athlétisme, Lionel Messi n’est pas seulement le meilleur footballeur de la décennie, mais peut-être bien de l’Histoire. A 32 ans, la Pulga a tout gagné dans les années 2010 : 5 ballons d’or (sur 6), 7 Ligas (sur 10), ou encore 2 Ligues des champions (sur 4). L’attaquant argentin du FC Barcelone a marqué plus de 30 buts chaque saisons rien qu’en championnat. Excusez du peu. Le seul manque dans son palmarès : un titre avec l’Argentine, dont il s’est approché trois fois ces dernières années. Messi a d’abord perdu la finale de la coupe du monde 2014 contre l’Allemagne, avant de s’incliner deux fois en finale de Copa America (2015, 2016). L’Argentin a toutefois réussi à s’immiscer parmi les 10 sportifs les mieux payés du monde, une première pour un footballeur. Et ce en dépit de problèmes avec le fisc espagnol, seule instance que Messi n’a pas réussi à dribbler. 

► Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo et ses quatre Ballons d'Or
Cristiano Ronaldo et ses quatre Ballons d'Or © GERARD JULIEN / AFP

Un poil plus vieux que son meilleur ennemi argentin, le Portugais a lui aussi marqué l’Histoire du ballon rond de son sceau « CR7 ». Entre 2010 et 2019, Cristiano Ronaldo a cumulé 4 Ballons d’or (sur 5), 4 Ligues des champions (sur 5) et pléthore de trophées (Mondial des clubs, supercoupe d’Europe, Serie A…). Surtout, le plus bodybuildé des footballeurs a réalisé ce que Messi n’a su faire, puisqu’il a remporté un trophée avec son pays. Deux, même. D’abord l’Euro 2016 en France, puis la Ligue des Nations 2019. Fort de 290 millions de followers sur Instagram (record mondial), Ronaldo n’a pas pu s’empêcher d’aller concurrencer Messi sur le terrain des problèmes fiscaux. L’appétit du champion, sans doute. 

► Lebron James

LeBron James
LeBron James © Harry How / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Son palmarès est moins garni que les autres membres de cette liste, mais son aura est sans doute supérieure. Avec trois titres en NBA (2012, 2013 avec Miami, 2016 avec Cleveland), Lebron James fait partie des géants du basket américain. Surtout, « King James » a disputé six autres finales, perdues donc. D’une régularité exceptionnelle, il a été désigné MVP en 2010, 2012 et 2013, mais aussi MVP des finales en 2012, 2013 et 2016. Outre ses titres, Lebron collectionne les records qu’il décroche à la pelle. Monstre médiatique et athlétique, il est le seul basketteur à être comparé à Michael Jordan, ce qui vous place le bonhomme dans l’Histoire de son sport.  

► Novak Djokovic

Novak Djokovic va tenter de ramener la Serbie à 1-1 contre la Russie.
Novak Djokovic va tenter de ramener la Serbie à 1-1 contre la Russie. © AFP

Au cœur d’une décennie de titans dans le tennis, le Serbe a su prendre le meilleur sur le reste du Big Four, composé de Nadal, Federer et Murray. Quand on regarde les chiffres, sa domination est totale. Pour preuve, en dix ans Djoko a décroché 15 Grands Chelems et 30 Masters 1000 pour un total de 61 titres (contre 48 Pour Nadal, deuxième). Le Serbe a ainsi passé 275 semaines en tête du classement mondial (contre 158 pour Nadal, deuxième). Joueur de l’année selon l’ATP en 2011, 2012, 2014, 2015 et 2018, Djokovic compte aussi 4 masters consécutifs de 2012 à 2015. Bref, le classer derrière Nadal et Federer, ce serait "n’importe Novak".

► Lewis Hamilton

Lewis Hamilton (Mercedes) triomphe lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 2019
Lewis Hamilton (Mercedes) triomphe lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 2019 © Andrej ISAKOVIC / AFP

Sur les talons de Michael Schumacher avec ses 6 titres de champion du monde de Formule 1, Lewis Hamilton est le seul pilote à être comparé à la légende allemande. C’est dire. Or, parmi ses 6 titres, 5 ont été conquis ces dernières années par le pilote Mercedes (2014, 2015, 2017, 2018, 2019) après celui de 2008. Mieux, à 34 ans le Britannique détient le record de poles positions (88 en 250 courses, pour 84 victoires et 151 podiums). La principale qualité d’Hamilton : sa régularité. Il a aussi su mettre fin à l’ère Vettel après le passage de l’Allemand chez Ferrari, tout en faisant face à une concurrence interne : en 2016 son coéquipier Nico Rosberg a été sacré champion devant lui. Triple champion en titre, le pilote de F1 a trouvé la formule.

► Marc Marquez

Rétro : Les 10 sportifs de la décennie
© AFP

Il n’a que 26 ans, mais compte déjà 6 titres de champion du monde de Moto GP en… six saisons. Depuis 2013, le phénomène Marc Marquez dynamite le monde de la moto. Dès sa première saison, il est devenu le plus jeune champion du monde de l’Histoire à 20 ans et 266 jours. C’est aussi le second rookie - nouveau venu - à remporter le titre, une première depuis Kenny Roberts en 1978. Depuis cette première saison historique, l’Espagnol est invaincu. Sur sa Honda, Marquez est parti 62 fois en pole positions en 127 courses, pour 56 victoires. Avec ses six titres, l’Espagnol pointe à deux longueurs du record de Giacomo Agostini (8 titres), qui date de 1975. Et on le rappelle : la Fourmi de Cervera n’a que 26 ans… 

Auraient pu aussi être cités : Michael Phelps, Martin Fourcade, Sébastien Ogier, Sébastien Loeb, Renaud Lavillenie, Shaun White, Tom Brady, Nikola Karabatic, Mikkel Hansen, Kelly Slater, Mohamed Farah, Stephen Curry…