Gael Monfils RG 270513
Monfils s'arrache | AFP

Retour triomphal pour Monfils

Publié le , modifié le

Absent l’an passé en raison de sa blessure au genou, Gaël Monfils est parvenu à éliminer le très coriace Tomas Berdych en cinq sets 7-6(8), 6-4, 6-7(3), 6-7(4), 7-5. Finaliste à Nice, vainqueur du Challenger à Bordeaux, le Parisien a assurément retrouvé la forme et bénéficie désormais d’un tableau relativement ouvert jusqu’en quarts de finale.

Monfils avait à cœur de faire bonne figure pour son retour Porte d’Auteuil, mais le tirage au sort n’a pas vraiment épargné le Parisien, en l’opposant au redoutable tchèque Tomas Berdych.

Après sa finale perdue à Nice contre Montanes, Monfils avait prévenu qu’il serait peut-être un peu juste sur le plan physique, mais son entame de match a démontré le contraire. C’est un duel de fond de court qui s’est rapidement mis en place, les revers tranchants du Français répondant aux coups droits surpuissants de la tête de série N.5. Pouvant compter sur une excellente défense, et un premier service tout aussi efficace, Monfils a tenu tête au Tchèque dans les échanges.

Plus fébrile sur sa balle d’engagement, Berdych a finalement craqué dans le tie-break (10-8), face à un Monfils qui ne cessait de s’encourager à coups de « Allez Gaël ! ».

Berdych déstabilisé

Peu habitué à perdre un set face à Monfils (il n’en a perdu qu’un en trois rencontres), Berdych a été déstabilisé dans la deuxième manche, et le Parisien en a profité pour enlever le deuxième set (6-4) en un peu plus d’une demi-heure. Le spectre de son élimination au premier tour par Stéphane Robert en 2011 (alors 140e mondial), a alors commencé à faire son apparition.

Ce n’est que dans la troisième manche que le Tchèque a repris des couleurs, profitant à la fois d’un relâchement de son adversaire mais en se montrant aussi et surtout plus appliqué. Menant 5-2, on pensait le voir empocher facilement ce set, mais Monfils a alors de nouveau haussé son niveau de jeu pour finalement recoller au score sur un jeu blanc. Dans un nouveau tie break, c’est cette fois le Tchèque qui s’est imposé (7-3).

75 places d’écart

Sortant d’une année 2012 fortement perturbée par une blessure au genou droit, Monfils a certes résisté, mais il a de nouveau cédé dans un troisième jeu décisif, sorte de copie conforme de la manche précédente (7-4).

Les deux hommes ont de nouveau remis le couvert dans la dernière manche. Et même si les tribunes se sont dégarnies, le spectacle était toujours au rendez-vous. Retombé à la 81e place mondiale, Monfils a bien failli craquer le premier sur son service. Mené 0-40, il a su puiser dans ses ressources pour égaliser à 3-3 face à l’actuel N.6 mondial. Et c'est soutenu par les quelques milliers de spectateurs que le Parisien a signé ce bel exploit.

"Je remercie le public qui m'a une nouvelle fois soutenu. J'ai essayé de m'accrocher, de prendre point par point. J'ai eu une petite opportunité, et j'ai réussi à la prendre", a résumé le natif de Paris qui retrouvera au prochain tour le Letton Ernests Gulbis. "C'est un joli tableau !", a-t-il aussitôt commenté. "Je vais essayer de récupérer pour être en forme mercredi, a-t-il conclu sous le regard rempli de fierté de ses proches venus l'encourager.

Vidéo: les derniers échanges du match

Voir la video

Vidéo: Monfils se confie juste après sa victoire

Voir la video

Romain Bonte