Rafael Nadal et Roger Federer
Rafael Nadal et Roger Federer avant la demi-finale du Masters 1000 de Madrid en 2011 | AFP - Dani Pozzo

R comme Rivalités

Publié le , modifié le

Roland-Garros a depuis toujours façonné des duels de légende qui ont régalé le public français. De la grande époque des Mousquetaires avec les joutes amicales entre René Lacoste et Henri Cochet jusqu’aux chocs récents Nadal/Federer, petit retour sur ces séries rentrées dans l’histoire.

Au commencement, il y avait les Mousquetaires. Dans les années 20, ils ont tout dominé, offrant nombre de titres du Grand Chelem à la France et six Coupe Davis. En 1925 et en 1929, René Lacoste « le Crocodile » dominait « le Basque bondissant » Jean Borotra en finale des Internationaux de France nouvellement créés. En 1926 et 1928, le Magicien Henri Cochet disposait lui de son compère Lacoste à chaque fois. Leurs duels furent les premiers grands moments du tournoi. En 1935, l’Anglais Fred Perry battait l’Allemand Gottfried von Cramm dans une finale chargée d’histoire vu le contexte. L’année suivante, le résultat s’inversait. 

Lendl/Wilander comme Nadal/Federer

Dans les sixties, ce sont les Australiens qui trustent tous les titres. En 1968, Ken Rosewall est sacré contre Rod Laver qui prendra sa revanche en 1969 sur la route de son deuxième Grand Chelem. Dans la décennie suivante, la mode est au lift et Bjorn Borg se régale à deux reprises en pulvérisant l’Argentin Guillermo Vilas en finale (1975 et 1978). Dans les années 80, deux hommes se partagent la majorité des sacres : Mats Wilander (1982, 1985 et 1988) et Ivan Lendl (1984, 1986 et 1987). Le Suédois bat le Tchécoslovaque en 8e de finale en 1982 et en finale en 1985. Il s’incline en revanche en demi-finale (1984) et en finale (1987) contre son rival.

Andre Agassi et Jim Courrier s’affronteront également quatre fois Porte d’Auteuil, quatre années consécutives : le Floridien sortira vainqueur de trois de ses duels de cogneurs (1989, 1991 en finale et 1992 en demie) laissant le Kid de Las Vegas sauver l’honneur en 1990. Courrier rencontrera à deux reprises l’Espagnol Sergi Bruguera pour autant de défaites (1993 en finale, 1994 en demie). Dans les dernières années, la série entre Roger Federer et Rafael Nadal a tout éclipsé : l’Espagnol a d’abord maté le Suisse en demi-finale en 2005 avant de le battre trois fois de suite en finale, celle de 2008 se transformant en démonstration (6-3, 6-1, 6-0).