val d'isere annulation 2012
val d'isere annulation 2012 | AFP - FRANCK FIFE

Quand la météo s'en mêle...

Publié le , modifié le

Le Super-G féminin de Val d'Isère a dû être annulé, samedi matin, en raison des fortes chutes de neige qui touchent la Savoie. La Fédération internationale doit décider du report de l'épreuve dans une autre station du calendrier de la Coupe du monde. Chez les hommes, un temps incertaine, la descente de Val Gardena a finalement été maintenue. Mais elle sera raccourcie.

Val d'Isère joue décidément de malchance. L'an dernier, l'absence de neige avait privé la station savoyarde des quatre courses au programme (2 chez les messieurs, 2 chez les dames). Cette année, si les hommes ont profité d'un grand soleil le week-end précédent, les femmes ont déjà déserté les lieux pour Courchevel où se disputera le géant samedi. La faute à… un trop-plein de neige.

Prévu initialement samedi matin (10h45), le super-G a été annulé après les fortes chutes de neige qui ont perturbé la stabilité du tracé. Quelques 30 cm de neige avaient formé une couche sur le tracé lors de la reconnaissance matinale. De la neige collante qui risquait de faire courir un risque aux concurrentes engagées. Après une inspection de la piste, le jury des commissaires a préféré renoncer à faire disputer l'épreuve.

La descente de Val Gardena maintenue

C'est la première fois de la saison 2012-2013 qu'une course est annulée. La Fédération internationale de ski devra se réunir pour décider si le super-G programmé ce week-end à Val d'Isère sera disputé lors d'une autre étape de la Coupe du monde. Et les skieuses regretteront cette inversion du calendrier des courses qui a permis aux garçons de disputer le slalom, remporté par Alexis Pinturault, et le géant, la semaine passée quand elles sont déjà contraintes de reprendre la route sans avoir chaussé les skis.

Et cela a bien failli être un samedi blanc pour le ski alpin. Après l'épreuve féminine, ces messieurs ont, eux, aussi failli rentrer à l'hôtel. Le brouillard et la neige frappaient la station de Val Gardena. Après mûre réflexion, les organisateurs ont cette fois choisi de maintenir la descente programmée initialement à 12h15. Ils avaient tout d'abord envisagé de la faire courir en mode sprint et sur deux manches - une première depuis 13 ans. La descente se disputera finalement bel et bien en une seule manche, mais avec un départ abaissé à la hauteur de celui du super-G pour éviter les mauvaises conditions climatiques sur le haut du tracé de la Saslong (départ à 14h).

Melinda Davan-Soulas @Melinda_DS