Peloton étiré ascension TDF
Encore de la montagne au programme | ASO

Pyrénées acte 2

Publié le , modifié le

Après le col de Pailhères et la montée avec Ax-3-Domaines, voici le col de Portet-d’Aspet et surtout le terrible le Port de Balès. Les jambes seront encore un peu plus lourdes, les défaillances attendues, la course s’annonce incertaine. Les baroudeurs sont un nouveau terrain pour s'exprimer, les leaders un nouvelle occasion de s'expliquer.

A chaque jour sa peine. Les cols Hors Catégories se dresse comme un test de vérité pour tous les coureurs, qu’ils soient dans les meilleurs ou dans le grupetto. Après le monumental col de la Madeleine et le terrible Port de Pailhères, le Port de Balès se dresse sur les routes du Tour. Placé entre Pamiers, la ville de Gabriel Fauré auteur du célébrissime Requiem, et Bagnères-de-Luchon, ce monstre s’étend sur 19 kilomètres à 6,1 %. « Seulement ! » diraient certains. Une moyenne est trompeuse. Celle-ci plus encore. Les neuf premiers kilomètres entre 0 et 6% serviront d’échauffement aux derniers kilomètres. Dès les le kilomètre 12, une première portion à 10,9% risque de casser les jambes. Entrecoupés de passages entre 6 et 9%, trois autres tronçons seront à plus à 9% dont un à… 11,2% long de deux kilomètres. L'ascension, jusqu'à 1755 mètres d'altitude, a été empruntée par le Tour en 2007, quand il fut possible de basculer sur l'autre versant par une route goudronnée.

L’arrivée au sommet sera déterminante car l’arrivée sera jugée après une longue descente compliquée de 20 kilomètres vers Bagnères-de-Luchon, ville-étape traditionnelle de la Grande Boucle qui lui a rendu visite à cinquante reprises depuis 1910. Autant dire que tout retard en haut risque de se retrouver en bas. Le Port de Balès ne sera pas la seule difficulté puisque deux cols de 2e catégories, le Portet d’Aspet (km 105), où l'Italien Fabio Casartelli fut victime d'une chute mortelle dans la descente voici quinze ans, et les Ares (km 126,5). Ce profil d’étape est typique pour les baroudes de la FDJ (Le Mével, Casar), de la Quick Step (Pineau, Chavanel) ou de la Bbox (Fedrigo, Charteau, Voeckler). Une échappées avec une avance conséquente au début de Port de Balès pourra jouer la victoire. La bagarre pour le maillot jaune sera tout aussi intéressante car Alberto Contador, qui a reconnu la montée de Port Balès au mois de mai, testera encore à Andy Schleck. Encore une fois.

Mathieu Baratas